samedi 3 mai 2014

Le Trône de Fer #1 [ George R.R Martin ]



 


 GENRE : Fantasy
ÉDITION : J'ai lu
NOMBRE DE PAGES : 786
PUBLIE EN : 1996
PARUTION DE L’ÉDITION : Janvier 2010
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
TITRE ORIGINALE : A song of Ice & Fire #1 - A game of thrones
TRADUCTION PAR : Jean Sola









George Raymond Richard Martin, né le 20 septembre 1948 à Bayonne (New Jersey), est un écrivain américain de science-fiction et de fantasy, ainsi qu'un scénariste et un producteur pour la télévision. Son œuvre la plus connue est la série romanesque du Trône de fer, qui est adaptée sous forme de série télévisée. Il a été récompensé par de nombreux prix littéraires et a été sélectionné par le magazine Time comme l'une des personnes les plus influentes du monde en 2011. Il est aujourd'hui considéré comme le « Tolkien Américain ».
L'univers de Martin est souvent sombre et cynique et empreint de mélancolie. Ses personnages sont souvent malheureux ou au moins insatisfaits. Ils ont une dimension tragique et un sort fatal leur est souvent réservé. Cet aspect sombre et pessimiste peut être un obstacle pour certains lecteurs. Dans Le Trône de Fer, l’écriture de chaque chapitre met en scène un des personnages principaux ce qui permet au lecteur de voir l’histoire progresser par différents lieux et points de vue. En outre, Martin en vient rapidement à utiliser les perspectives des méchants, renversant ainsi toute vision manichéenne qu'aurait pu avoir le lecteur puisque, bien souvent, les « méchants » eux aussi ont leurs raisons. Dans ses nouvelles de science-fiction, les principaux thèmes abordés sont la solitude, les relations humaines, l'amour tragique, le romantisme et l'opposition entre une dure vérité et un mensonge réconfortant.








" Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes. En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d'homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures ; au sud, l'ordre établi chancela, la luxure et l'inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité.
Dans la lignée des Rois maudits et d'Excalibur, Le Trône de fer plonge le lecteur, sans lui laisser reprendre souffle, dans un univers de délices et de feu. L'épique et le chevaleresque côtoient sans cesse le vil et le démoniaque. La bravoure et la loyauté se heurtent à la duplicité et à la fourberie. Mais dans ce tourbillon d'aventures cruelles, ce sont finalement l'amour, la tendresse, l'indestructible force de l'amitié qui rayonnent au-dessus des ténèbres."






Qui ne connaît pas "Game of Thrones ", la fameuse série tv qui connaît un véritable succès ? Si vous ne la connaissez pas, je pense que vous devez vivre sur une île déserte !
Trêve de plaisanterie, cette série (comme la plupart de nos jours) s'est grandement inspiré, non, copié de l’œuvre de Martin. Outre-atlantique, elle est publié sous le nom de " A song of ice and fire" (tra: "Une chanson de glace et de feu" , apparemment pour nous français, ça ne sonnait pas aussi bien !).
Le premier tome de la série s'appelle donc "A game of thrones" , nous, petits français avons trouvé logique de l’appeler "intégrale 1", bien sûr vu que les éditeurs français s'amusent à couper un tome en 2 ou 3 parties. Ce qui nous donne pour cette "intégrale", deux parties avec " Le trône de fer" et "Le donjon rouge". Bref, sur ce sujet, cela m'exaspère assez de voir que les éditeurs font comme ils le désirent et ne pensent aucunement aux lecteurs, pour une histoire d'argent.
Bref, passons donc à ce roman dans son ensemble. Comme la plupart des gens, j'ai évidemment regardé la série télévisée en premier lieu et comme tout le monde, je n'avais pas la patience d'attendre la suite, alors je me suis penchée sur les romans.
C'est une agréable surprise de voir que pour une fois, les scénaristes et réalisateurs suivent parfaitement l'histoire d'un roman (des détails changent, mais nous n'allons pas chipoter là-dessus).
Nous suivons donc plusieurs personnages principalement les "Stark" tout au long du roman. Chaque personnage apporte leur pierre à l'édifice que ce soit les gentils Stark et les effroyables "Lannister". Dans l'ensemble, nous assistons dans ce roman, de nombreuses trahisons et une bataille pour la succession au fameux trône de fer.
L'auteur touche certains sujets sensibles comme l'inceste par exemple, il adapte très bien les mœurs du moyen-âge à son univers particulier.
Pour la touche de fantasy, elle est au premier abord totalement absente, mais petit à petit, le côté "fantasy" s'éveille avec des créatures diverses, ici surtout les "marcheurs blancs" et les dragons. Ce n'est pas vraiment étonnant, vu que les personnages parlent de ces légendes. Disons qu'on attend même à les voir surgir bien avant !
L'imaginaire de l'auteur est vraiment bien maîtrisé que ce soit par les villes qu'il a créées, chaque partie du monde, des nombreuses civilisations du nord au sud. Je me laisse facilement voyager dans cet incroyable univers !
Pour les personnages, nous avons donc les bons d'un côté et les méchants d'un autre. Sauf que la surprise de voir certains personnages retourner leur veste pour leur propre intérêt à de quoi nous stupéfier.
Chaque personnage à une part d'ombre, aucun n'y échappe, certains portent leurs malheurs plus que les autres, je pense ici à Tyrion, Jon Snow. D'autres leur faiblesse est mise à nue, comme Sansa, Eddard Stark. L'auteur s'appuie fortement sur certains "faille" de ses personnages pour bouleverser leur existence.
Les seuls qui échappent à ce cycle ? Cersei et Joffrey Lannister principalement.
Bizarrement, ce sont les enfants qui se montrent les plus courageux et combatifs. Avec les jeunes Bran et Arya Stark.
Un personnage que je ne supporte pas ? Catlyn Stark. Elle a tout pour être horripilante. Son besoin de toujours contredire les faits et gestes de sa famille. Elle n'a même pas l'ombre de justice et juge toujours les autres. Sachant que la dame n'aime pas quand on la juge, elle-même. Après tout, elle a des défauts comme les autres (bien d'avantage même !). Mais nous ne pouvons pas aimer tout le monde.
Une différence notable avec la série, c'est l'âge des personnages, les enfants Stark et même Daenerys sont beaucoup plus jeune dans les romans. Je pense que certaines scènes ne serait pas passé à la tv, si les réalisateurs avaient gardé cet âge. Vu que nos mœurs d'aujourd'hui diffère totalement à ce que Martin a écrit dans ses romans. J'aime évidemment le côté sombre de son roman qui en est truffé. Ce petit côté sadique de l'auteur est un pure délice pour moi, car on ne sait jamais à quoi s'attendre. Le suspens est donc omniprésent, ce qui est un très bon point.
Dans l'ensemble, c'est donc un super roman qui tient toutes ses promesses ! L'époque du Moyen-âge avec une touche de fantasy à tout pour plaire aux fans du genre.
Certains disent que la traduction est un peu compliqué, mais je trouve qu'elle reflète exactement cette époque. Si cela aurait été écrit dans un vocabulaire plus simple, je pense que cela aurait perdu de son charme.
Je conseille donc ce roman à tous ceux qui sont fans de fantasy, car je pense que plus tard, il deviendra un classique du genre, autant que TolKien !
J'ai donc hâte d'entamer la suite ! je terminerai juste avec la phrase que tout le monde connaît : "L'hiver arrive".








GLOBALE : 9 / 10
ÉCRITURE : 10 / 10
SCENARIO : 9 / 10
PERSONNAGES : 9 / 10
SUSPENS : 8 / 10


 









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire