lundi 30 juin 2014

Maeve Regan #4 - A pleines Dents









GENRE : Urban Fantasy
ÉDITION : Milady
COLLECTION : Bit-Lit
NOMBRE DE PAGES : 479
PARUTION DE L’ÉDITION : 31 octobre 2013
LANGUE D'ORIGINE : Français

 


CHRONIQUES PRÉCÉDENTES

   
  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2014/06/maeve-regan-1-rage-de-dents.html  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2014/06/maeve-regan-2-dent-pour-dent.html  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2014/06/maeve-regan-3-la-dent-longue.html 


 





" Avec la disparition de Victor, ma vie aurait dû redevenir normale. Ou au moins un peu plus facile. Mais ça, c’était sur le papier. Je n’avais pas compté sur mon frère adoré qui veut m’utiliser pour prendre la place de notre père et me retient prisonnière dans un château infesté de vampires. Benoxh, ce vieux renard, s’est mis à sa solde et m’a privée de mes pouvoirs. Je suis seule, mortelle, pieds et poings liés et malgré ça, la prophétie qui me destine à devenir encore plus malfaisante que mon paternel plane plus que jamais au-dessus de ma tête…"




Dans " A pleines dents ", je trouve que ma dépendance à Maeve Regan a chuté quelque peu. Le précédent s'était donc arrêté dans une situation très complexe pour notre héroïne, laissant de côté son 1er ennemi. Maintenant, elle doit faire face à son frère, Connor.
Ce dernier reprend peut-être les rênes, mais il est loin d'égaler son père dans ce rôle. Il est trop naïf et ne réfléchit pas beaucoup... (oui, on pourrait dire que c'est un imbécile). Mais on comprend que l'éducation "by Victor" y est pour beaucoup. Personnellement, il me fait de la peine, ce pauvre petit et du coup, je le trouve touchant.
Bref, l'histoire se déroule entièrement dans le château de Victor... Un défaut pour moi, car l'action est longue à venir et j'ai tendance à vite m'ennuyer. Bon l'avantage, c'est de voir que Maeve a su tourner la page niveau "sentimental" et entame une nouvelle relation (Dieu merci !).
Un point qui est important dans ce tome, c'est l'histoire de Benoxh. On en apprend davantage sur ce personnage et surtout sur la raison qui l'a poussé à trahir ses proches. Marika Gallman arrive toujours à nous faire sourire avec le trait d'humour si caractéristique de Maeve ( ce qui rend l'héroïne bien différente des autres du genre). L'héroïne est d'ailleurs toujours aussi naïve à chaque nouvelle chose qu'elle apprend, bien sûr cela a de quoi déconcerter, mais à force de se faire rouler dans la farine, elle devrait y être habituée non ?
Un autre petit point qui me faisait sourire, c'est la relation Maeve/Rosita. On se rend compte dans ce tome que le serpent à un plus grand rôle à jouer, lequel ? Mystère et boule de gum !
La "grande révélation" de ce fait ne m'a pas étonnée du tout, sachant que je l'avais déjà deviné dans le précédent tome. Le grand méchant loup est.... (chut, je me tais !). D'ailleurs Maeve découvre ce que Benoxh cherchait depuis le début, malheureusement pour lui cela ne lui servira plus pour la suite... J'avoue que je me sentais triste à ce passage, même si Maeve en sort encore plus puissante.
En conclusion, un tome sans grande action, mais qui apporte des éléments importants pour la fin des aventures de Maeve. J'attends donc de voir l'ultime bataille (que je suis en train de lire en ce moment même) et comment tout va se terminer. A la prochaine chronique pour " Sur les dents" !





GLOBALE :  7 /10
ÉCRITURE : 8 /10
SCENARIO : 7 /10
PERSONNAGES :  8 /10
SUSPENS : 6 /10
HUMOUR :  7 /10


 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire