lundi 8 décembre 2014

Resident Evil #1 - La conspiration d'Umbrella





GENRE : Fantastique / Horreur Survival
ÉDITION : Milady
COLLECTION : Gaming
NOMBRES DE PAGES : 278
PUBLIE EN : 1998
PARUTION DE L’ÉDITION : 2014
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
TITRE ORIGINAL : Resident Evil - The Umbrella conspiracy
TRADUCTION : Paul Benita








Stephani Danielle Perry est une romancière américaine. Elle est la fille de l'écrivain Steve Perry.
S.D.Perry vit actuellement à Portland, en Oregon, avec son mari, Myk, ses deux enfants Cyrus et Myk Jr, et leurs deux chiens.
Elle a beaucoup écrit de novélisations dans le domaine S.F. / Fantasy du multimédia.
Elle est l’auteur de Avatar de la série Star Trek, à laquelle elle a participé, notamment par des contributions dans une anthologie de nouvelles très remarquée (The Lives of Dax).
Sous le pseudonyme de Stella Howard, elle a signé un roman inspiré de la série TV «Xéna».






" Raccoon City. Déjà quatre cadavres en un mois, tous victimes de ceux qu’on a surnommés les « tueurs cannibales », parce que les corps ont chaque fois été en partie dévorés. Le dernier espoir de la ville pour endiguer cette violence sans précédent n’est autre que la fameuse escouade des S.T.A.R.S. Cette petite unité d’élite est censée pouvoir parer à toute éventualité… mais face à l’horreur qui les attend dans un manoir à l’abandon, il est bien possible qu’elle se trouve cette fois totalement dépassée."






Je tiens encore à remercier le site « ResidentEvilFR.com » pour le concours qui m’a permis de gagner ce premier tome !
Je suis une très grande fan de l’univers « Resident Evil » depuis les premières sorties des jeux vidéos qui remonte donc en 1996 sur Playstation One. Et oui, j’étais à peine âgée de 9 ans !
J’avais découvert les romans en 2002 qui étaient publiés à l’époque chez « Fleuve noire ». C’est donc avec un immense plaisir de pouvoir lire de nouveau ces romans qui me rappellent mon adolescence.
Le regard que j’ai aujourd’hui sur ce roman reste indubitablement le même, cela prouve que je n’ai pas vraiment changé ! Je reste cette fan inconditionnelle du jeu vidéo et l’auteure a très bien su retranscrire l’environnement, la tension du premier opus.
Elle a évidemment pu travailler un peu plus la personnalité de nos héros, bien que la personnalité d’Albert Wesker me déçoit beaucoup dans le roman. Dans le jeu, c’est un homme totalement dépourvu d’émotions. La seule qualité qu’on retrouve est son intelligence et la manipulation.
On découvre également de nombreux clins d’œil au jeu vidéo, comme avec la fameuse machine à écrire dans le hall du manoir Spencer qui nous permettait de sauvegarder notre partie. L’environnement et les énigmes sont également expliqués par un architecte fou. En même temps il vaut mieux, car que dirons-nous d’un plafond qui vient vous écraser ? Ou encore des clés et des blasons cachés dans des coins inimaginables ?
Bref tout le long de l’histoire, j’avais l’impression de me retrouver dans le jeu avec mon petit personnage. Bien que par moment, il manque des éléments comme les fameuses abeilles…
La plupart des monstres sont évidemment présents : Zombies, Chiens, les Hunter, les Chimères, les serpents, le Yawn, les corbeaux, la fameuse plante et évidemment Tyran !
Bien que le combat de fin, où nous avons l’impression que ça dure une éternité est vite expédiée dans le roman.
Niveau écriture, l’auteure reste simple dans le choix des mots, un peu trop par moment. Mais il se lit très vite, car évidemment l’histoire est bourrée d’action et ne laisse aucun moment de répit. Par contre, un reproche que je pourrais faire, c’est que la partie du manoir est beaucoup trop longue, alors que dans le jeu, nous apprenons beaucoup de choses en fouillant le laboratoire d’Umbrella. Hors ici dans le roman, ce sont juste de vagues informations. Dommage.
En conclusion, c’est un bon roman qui résume très bien le jeu vidéo avec quelques petits clins d’œil à l’histoire originale. Évidemment, le jeu vidéo reste meilleur mais ce roman est très agréable à lire et fera revivre toutes les émotions aux fans qui ont tenu leur manette pour jouer à ce jeu.





 GLOBALE : 8 / 10
ÉCRITURE : 7 / 10
SCENARIO : 9 / 10
PERSONNAGES : 9 / 10
SUSPENS : 9 / 10






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire