vendredi 1 mai 2015

In These Words #1



GENRE : Josei / Yaoi / Policier
ÉDITION : Taifu Comics
NOMBRES DE PAGES : 240
PUBLIE EN : 2011
DATE DE L’ÉDITION : Novembre 2014
AUTEURS : GuiltPleasure ( Jun Togai & Narcissus)
TRADUCTION : Aude Merchiers
TITRE ORIGINAL : 言之罪 - Gen no Tsumi




GuiltPleasure est fondé en 2010, la combinaison entre une auteure Narcissus et une illustratrice Jun Togai, avec un désir d'introduire une nouvelle forme audacieuse de l'art et de narration pour les fans de Yaoi/BoyLover, douijinshi, manga et roman. Depuis lors GuiltPleasure qui a grandi aux USA, se voit désormais publiés dans plusieurs langues pour satisfaire le plus grand nombres de fans. GuiltPleasure explore des thèmes plus sombres et moins conventionnels, testant la psyché humaine.





" Katsuya Asano, est un profileur pour la police de Tokyo, qui nuit après nuit fait le même cauchemar ; un homme dont il ne voit pas le visage le retient prisonnier et le torture tout en lui murmurant à l'oreille qu'il l'aime.
Chargé d'obtenir les aveux d'un tueur en série, il voit la frontière entre rêve et réalité s'effondrer brutalement... "

/!\ Public Averti /!\



J'ai tellement entendu parler de ce manga, qu'il m'a intrigué et finalement tenté par le coup de crayon de Jun Togai. Il faut bien l'avouer ses dessins sont tout simplement magnifiques et réalistes. Le personnage de Katsuya Asano a les traits plus féminins par rapport à Shinohara, ce qui équilibre l'univers qu'elles ont créé. D'ailleurs, l'ensemble des dessins sont très détaillés que ce soit les personnages, que les paysages en arrière-plan. Niveau dessin, j'adhère donc totalement.
Concernant maintenant l'ensemble du scénario. Tout d'abord, l'idée de base est très bonne. Certes, tout le monde qualifie cela de « thriller » mais je pense qu'elles n'ont pas assez travaillé la chose pour en donner l'aspect.

Nous découvrons donc le docteur Katsuya Asano qui est psychiatre et profiler, il aide ainsi la police de Tokyo à traquer les criminels. Dans ce tome, il a donc pour objectifs d'obtenir les aveux d'un criminel qui découpe ses victimes après les avoir humiliés dans des conditions sadomasochistes. Ainsi, depuis qu'il s'occupe de ce dossier, ce cher docteur se voit en proie à des cauchemars violents où il est la proie de ce tueur psychopathe.
Le manga s'ouvre donc sur un prologue totalement rédigé, ce qui est une idée originale en soi, bien que la qualité d'écriture soit médiocre. Évidemment quand l'écriture se retrouve sous forme de bulle, c'est beaucoup plus représentatif !
Je pense que ce premier tome est un peu brouillon dans le scénario et pas assez travaillé, ce qui est dommage. Par contre, j'adhère totalement à l'image sombre qu'elles ont instaurée. Bien que pour certains les images de viol peuvent déroutés, cela donne une sensation dérangeante au lecteur. Évidemment, je pense qu'elles ont totalement voulu produire cet effet sur leur lectorat. Mais rappelons que dans les « yaoi », il est toujours questions d'une histoire d'amour. Alors, je me pose la question, où et comment va naître cette relation si l'univers est entièrement sombre ? A moins que le cher docteur Asano se voit développer le syndrome de Stockholm... Je ne vois pas trop...
J'avais lu un « yaoi » qui soit sombre également « Sakura-gari » de Yuu Watase. Je reviendrai dessus plus tard dans une critique plus élaborée, mais dans ce manga, le jeune homme naïf se voit pris en victime et pourtant développe des sentiments à son égard. C'est donc certainement, une chose courante, mais qui parfois peut aussi être dérangeante. Je ne sais pas comment va évoluer cette relation plus que particulière, mais j'espère que les mangakas vont trouver quelque chose de plausible pour le second tome.

Il y a évidemment d'autres bonnes choses comme le lien entre les cauchemars de Katsuya et le dossier dont il s'occupe désormais. On pense forcément qu'il y a quelque chose de plus important qui se trouve derrière ces « cauchemars », évidemment les réponses sont donc donnés à la fin du tome. Bien que là encore, elles n'ont pas assez joué le suspens et on comprend très vite la tournure. Il reste les questions du « pourquoi » et du « comment » ?

« In These Words » a donc une bonne idée de base et de très beaux dessins, mais un scénario peut travailler. On retient forcément le côté sombre et malsain qu'elles ont intégré au manga. J'espère donc pouvoir lire mieux dans le tome 2 qui doit normalement sortir au mois de juillet, mais rien de très concret à ce sujet.






GLOBALE : 7 / 10
DESSIN : 10 / 10
SCENARIO : 7 /10
PERSONNAGES : 7 /10
SUSPENS : 5 /10






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire