mercredi 30 septembre 2015

Charley Davidson #7 - Sept tombes et pas de corps






GENRE : Urban Fantasy
ÉDITION : Milady
COLLECTION : Bit-Lit
NOMBRES DE PAGES : 476 pages
PUBLIE LE : 21 octobre 2014
DATE DE L’ÉDITION : 28 août 2015
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEUR : Darynda Jones
TRADUCTION : Isabelle Vadori
TITRE ORIGINAL : Seventh grave and no body






 CHRONIQUES PRECEDENTES
http://skoldasybooks.blogspot.fr/2014/08/charley-davidson-5-cinquieme-tombe-au.html  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2015/01/charley-davidson-6-au-bord-de-la.html








" VOUS SAVEZ, CES MAUVAISES CHOSES QUI ARRIVENT AUX GENS BIEN ? C'EST MOI.

Douze chiens de l'enfer se sont échappés. Leur but: me tuer, moi, Charley Davidson, faucheuse hors du commun et détective privée à mes heures, et rapporter mon cadavre à Satan. Mais j'ai d'autres chats à fouetter: comme mon père disparu alors qu'il menait une enquête des plus étranges ou encore mon ex-meilleure amie qui me hante nuit et jour, une épidémie de suicides qui laisse les autorités perplexes et mon fiancé qui s'est attiré les faveurs d'une célébrité locale... Le moins qu'on puisse dire, c'est que je ne passe pas la meilleure semaine de ma vie. "






Une fois encore, les aventures de Charley Davidson sont toujours aussi prenantes. Dans « Sept tombes et pas de corps », elle jongle avec plusieurs enquêtes comme à son habitude, mais forcément rien ne se passe comme elle l’avait vraiment prévu.
Depuis la fameuse annonce du tome précédent, on avait hâte de découvrir comment le quotidien de Charley et Reyes allait évoluer.
La jeune femme s’imagine alors prendre un poisson rouge pour savoir si elle saura être une bonne mère, ce qui évidemment avec le caractère particulier de l’héroïne donne une scène amusante.
Charley se voit également devenir jalouse et suspicieuse envers une célèbre journaliste qui tourne autour de son fiancé, Reyes.
Son oncle Bob lui demande également de l’aide sur une étrange affaire de suicide. En effet avant de se suicider, les victimes disparaissent en laissant derrière eux une simple lettre avec un mot qui revient toujours « glorieux », ce qui met la puce à l’oreille de notre détective. Charley soupçonne plutôt des homicides. Dans cette enquête son oncle sera en premier plan et risque d’y laisser sa vie…
Tout au long de ce tome, Charley tente d’obtenir des nouvelles de son père. Hors ce dernier semble s’être totalement volatilisé. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’il enquête sur une affaire particulière. Quand elle connaîtra la raison de cette enquête, elle va en être épouvantée !
Puis un prêtre vient lui demander son aide pour réaliser un exorcisme dans une maison sous influence démoniaque. En échange, le prêtre veut lui donner une partie d’un dossier que le Vatican posséderait sur elle. Voici un petit extrait de son entretien avec le religieux :


  "- Un peu comme un poltergeist, commentai-je en déglutissant pour faire taire mon chihuaha intérieur.
- Exactement, mais en un peu moins dramatique.
- Evidemment, répondis-je pour faire semblant de posséder un peu plus de connaissances que je n’en avais en vérité.
- Ensuite, vous avez l’oppression, lorsqu’un démon est focalisé sur une personne.
- Comme un harceleur, mais qui fout moins les jetons.
Il ricana.
- Pourquoi pas ? La troisième sorte est la plus connue, et c’est la possession elle-même, lorsqu’un démon occupe une personne.
Je hochai la tête.
- Ma préférée. Alors, laquelle vous amène ici ?
- Il s’agit de l’infiltration.
- Vraiment ? Donc il y a une maison possédée quelque part à Albuquerque ?
- Ca en a tout l’air. Une jeune famille de ma paroisse vient d’acheter sa première maison et est terrifiée à l’idée d’y pénétrer. Ils dorment très souvent chez des proches.
"

Déjà avec tout cela la semaine s’annonce très mal, mais quand en plus son quotidien est d’être hanté par Jessica, son ex-meilleure amie cela n’aide pas pour se concentrer. Surtout quand cette dernière va lui demander un service dont la détective ne pourra pas refuser, puisqu’il s’agit de la vie d’un enfant. Sans parler du problème des « chiens de l’enfer » qui ont été envoyés par quelqu’un pour tuer Charley. On les découvre donc enfin ! Des démons très puissants qui arrivent à mettre en pièces à plusieurs reprises Reyes et le Dealer. Voici un petit extrait de sa rencontre avec ces gentils toutous :


« Ils disparurent de nouveau, mais cette fraction de seconde m’avait suffit pour bien les voir. Je n’avais jamais rien croisé qui ressemblait de près ou de loin à ces créatures. Un hybride de panthère et de doberman, mais de la taille d’un petit éléphant sous stéroïdes, ces bêtes étaient massives. Leurs grognements étaient un mélange du rugissement d’un lion et du cri d’un gorille, profond et guttural. Explosif et enragé. »

Darynda Jones arrive vraiment à jongler parfaitement au milieu de tout ce fouillis mais cela rend sa série très particulière. A chaque tome, nous en apprenons davantage sur notre petite Charley. Bien que les révélations  que Reyes annonce à sa fiancée, nous laisse un peu sceptique. On se dit « Cela va être quoi la prochaine fois ? ». On a tellement d’informations sur cette prophétie que petit à petit on s’y perd, du moins pour ma part. C’est le point négatif que j’arrive à trouver, puisque pour la compréhension ce n’est vraiment pas terrible.
Mais au fil des tomes, je me suis attachée si bien aux personnages qu’à l’univers que l’auteure a su nous faire découvrir. De plus, j’aime cette série bit-lit qui change de ses héroïnes qui tombent amoureuses d’un vampire, c’est toujours intéressant de découvrir une nouvelle héroïne avec des pouvoirs qui sortent du schéma classique de la bit-lit. C’est donc avec plaisir que j’attends la sortie du tome 8 « Huit tombes dans la nuit » qui sortira chez Milady en janvier 2016.






GLOBALE : 9 /10
ECRITURE : 9 / 10
SCENARIO : 9 /10
PERSONNAGES : 10 /10
SUSPENS : 9 /10
HUMOUR :  10 / 10





COUP DE CŒUR!





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire