dimanche 6 septembre 2015

Witch Song






GENRE : Fantasy / Jeunesse
ÉDITION : Lumen
NOMBRES DE PAGES : 457
PUBLIE EN : 2011
DATE DE L’ÉDITION : 11 août 2014
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEUR : Amber Argyle
TRADUCTION : Aldéric Gianoly
TITRE ORIGINAL : Witch Song, book 1








Élevée dans un ranch au pied des montagnes de l'Utah, Amber Argyle a vécu entourée par la nature.
Une maîtrise de littérature plus tard, elle s'est consacrée à l'écriture, et est l'auteur d'une trilogie autour des sorcières, Witch Song.











" LA CHASSE AUX SORCIÈRES EST OUVERTE !
Dans les profondeurs de la forêt, à l'abri de la haine des habitants du village voisin, Brusenna mène une existence paisible aux côtés de sa mère. Elle sait simplement qu'elle est une sorcière, une des gardienne de la nature qui contrôlent les éléments par leur force de leur chant. Quand, un matin, sa mère l'abandonne pour aller combattre un ennemi dont elle ignore tout, le monde de Brusenna bascule.
Jeune et sans expérience, elle se retrouve seule dans un pays ravagé par la sécheresse, où se lève le vent de la guerre. Les chasseurs ne tardent pas à la débusquer, car elle est désormais la dernière. La dernière des sorcières. Avec une seule mission : survivre. Et un seul allié, le Protecteur chargé de l'amener à bon port.

La dernière des sorcières parviendra-t-elle à empêcher leur chant de s'éteindre ? Sous la plume ensorcelante d'Amber Argyle, suivez Brusenna sur les routes d'un monde menacé, dans une quête où ses choix peuvent sauver ou condamner les Hommes ! "





« Witch song » est un roman fantasy-médieval, nous suivons le périple d’une jeune sorcière du nom de Brusenna. Elle se retrouve brutalement propulsée au cœur d’un conflit entre les gardiennes et la sorcière noire du nom d’Espen. Elle se doit de sauver « les gardiennes » qui sont des sorcières protectrices du monde des humains, elles maintiennent les saisons en place, permettent de favoriser les récoltes, s’occupent du mouvement des marées, etc.
Depuis que les gardiennes ont été capturées par la terrible Espen, le monde des humains est touché par la sécheresse.  Brusenna découvre la vérité durant une conversation entre sa mère Sacra et une sorcière qu’elle n’a jamais vue. Suite à cette conversation, sa mère disparaît brutalement. Elle lui laisse comme dernière consigne de trouver le refuge  des sorcières où la jeune fille sera à l’abri.
                Dès cet instant, la dernière sorcière en liberté qu’est devenu Senna est poursuivit par le chasseur de sorcière, Wardof, le sbire d’Espen.
On entame alors le voyage de Senna qui se remplit de danger, bien vite elle est rejointe par Joshen, son protecteur et son fidèle chien, Bruke.
                Malheureusement au fil du récit, l’action qui se suit n’est qu’une similitude des faits. On arrive à deviner les évènements aisément, ce qui est vraiment dommage. L’action change seulement quand Senna arrive en Tartennie, où les sorcières sont considérées comme dangereuses. Espen s’est associé à la population locale pour qu’on lui livre les sorcières.
                Le récit aurait pu être plus sombre. Certes, il y a de nombreux morts, mais l’auteure n’y transmet que des émotions quand il s’agit seulement de la mort des animaux de compagnies. J’ai trouvé cela très touchant, surtout pour un animal en particulier, mais certains personnages auraient mérités plus de reconnaissance.

                Concernant les personnages, Brusenna est une adolescente capricieuse qui ne fait que pleurer. Au fil de l’histoire cela devient vraiment pénible et à force, je la trouvais vraiment antipathique. Je trouve même qu’elle a une allure assez égocentrique où le monde ne tourne qu’autour d’elle. Le comportement de son protecteur, Joshen n’aide pas à l’apprécier davantage, vu comment la jeune fille le traite, cela n’aide pas en sa faveur.
                D’ailleurs, Joshen est un garçon banal en apparence et soudainement il se transforme en prince charmant aux yeux de Senna. La jeune fille n’ayant jamais connu de garçon aurait trouvé n’importe quel homme qui s’intéresse à elle, le plus parfait du monde. Je ne trouve pas cela gratifiant pour ce pauvre Joshen. Surtout qu’on a de lui, l’image d’un jeune homme travailleur et courageux. Le danger ne lui fait pas peur et pour protéger Senna, il est prêt à donner sa vie. L’image type de l’homme chevaleresque comme on apprécie dans les romans d’aventures.
                Tandis qu’Espen, la sorcière noire est censée représentée le mal à l’état brute. Mais ici, on l’image d’une méchante sorcière qui fait de mauvaises blagues ! Au moins, Lord Voledemort dans Harry Potter avait l’avantage  d’être vraiment effrayant et redoutable. Quand on voit la bataille finale entre Senna et Espen, j’ai été totalement déconcertée et assez déçue.
                En conclusion, c’est un récit typiquement enfantin avec une allure assez brouillon. Bien que le roman soit bourré d’action, l’ensemble n’est pas concluant pour moi. Des auteurs ont écrits de très bon livres pour enfants/adolescents dont l’univers était plus riche et réussi. Malheureusement, ici je n'ai pas vraiment accroché, cela est bien à lire mais c'est tout. Je ne saurai même pas vous dire si je me pencherai sur le deuxième tome. A voir. 






GLOBALE : 6 /10
ECRITURE : 7 / 10
SCENARIO : 7 /10
PERSONNAGES : 5 /10
SUSPENS : 6 /10









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire