jeudi 7 janvier 2016

Phobos²





GENRE : Science-Fiction / Jeunesse
ÉDITION : Robert Laffont
COLLECTION : R
NOMBRES DE PAGES : 490
DATE DE PARUTION : 19 novembre 2015
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Victor Dixen


CHRONIQUE PRECEDENTE

http://skoldasybooks.blogspot.fr/2015/12/phobos-victor-dixen.html
 






" ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

  MÊMESI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE,
IL EST TROP TARD POUR OUBLIER. "
 



/!\ RISQUE DE SPOILERS /!\

Le tome 2 de « Phobos » ne déroge pas à l’addictivité que j’ai ressentie lors de ma première lecture. Avec cette suite, nous plongeons au chœur de l’action, du suspens et des non-dits.
Nous avions laissé les prétendants en plein quiproquo : Devaient-ils faire demi-tour pour dénoncer le plan de McBee ou descendre sur Mars pour tenter de trouver une solution à leur survie ?

CHAMP

Après un long débat les douze prétendants descendant malgré tout sur Mars. En espérant que Serena McBee respecte son pacte, avec la menace au-dessus d’elle de voir son secret s’éventer par Andrew et sa propre fille, Harmony.
Après un atterrissage mouvementé du côté des filles, elles découvrent enfin la joie de pouvoir retrouver leur compagnon pour le reste de leur vie. Leur inquiétude pour le rapport Noé se trouve toujours présent tout le long du roman, surtout pour Léonor qui est la seule à garder les actes ignobles de Serena en mémoire.
En effet, l’avis de ses compagnons va vite changer à la période de Noël avec le comportement mielleux de leur « mentor », mais aussi son pseudo soutien lors d’une tempête martienne appelé « les diables de poussière » qui va venir les frapper de plein fouet.
Des indices commencent peu à peu à venir s’imposer à notre esprit concernant la mort prématuré des animaux envoyés sur Mars.  Les pionniers savent désormais que leur mort prochaine sera liée à la  fameuse Grande tempête qui a eue lieu à peine deux mois avant l’arrivée du Cupido, ce qui laisserait un peu moins d’une année pour qu’ils trouvent une solution.
L’indice le plus important arrive durant la « dust devil », un bruit étrange qui se fait entendre à l’extérieur de la base. Qu’est-ce que cela peut-il bien être ? On imagine alors différents scénarios du plus scientifique au plus fantasque ! J’ai vraiment hâte d’en apprendre davantage sur ce sujet.
On en apprend un peu plus sur les personnages des garçons, notamment Alexeï qui se trouve être un macho de première catégorie, où il serait l’image du preux chevalier. Mais il nous laisse plutôt l’image d’un garçon machiste et narcissique. (Désolé mon petit, tu es loin de Lancelot du Lac). On en apprend ENFIN plus sur le cher Marcus ! Je n’en dirais pas trop pour laisser une part de mystère, mais c’est quelqu’un de touchant avec un secret bien lourd à porter. Mais où notre point de vue change irrémédiablement à la fin du roman, où on le déteste cordialement. Mais quel homme là-dedans est finalement digne de confiance ? Samson ou Kenji ? Comme on n’en sait pas plus sur eux, il est difficile de donner un avis concret.

CONTRE-CHAMP

Notre Serena Mcbee quant à elle continue son plan machiavélique. Elle tente par le charme, et son côté fin psychologue de mener les pionniers par le bout du nez, pour qu’ils lui en fassent de nouveau confiance. Je dois dire que cela fonctionne plutôt bien puisque la plupart d’entre eux change d’avis vers la fin du roman.
Malgré la menace d’Andrew et de sa propre fille, elle envoie l’agent de CIA, Orion Seamus à leur recherche pour les empêcher de divulguer ce qu’ils savent.
En effet, depuis que Serena devient la vice-présidente des États-Unis, elle se voit protéger par ce jeune agent étrange avec un bandeau de pirate sur un œil. Mais ma théorie me pousse à croire que cet agent se doute de quelque chose et qu’il a un doute sur les intentions de la directrice du programme « Genesis ». Trop de morts d’un coup à tendance à se faire braquer les projecteurs sur soi, bien que la femme ne se doute de rien.

HORS-CHAMP

Nous suivons toujours Andrew et Harmony qui doivent désormais se cacher pour fuir les sbires de Serena Mcbee. Seulement avec la santé fragile de la jeune fille, Andrew de faire preuve de sang froid surtout quand il apprend qu’elle est droguée. Elle se met alors à lui raconter sa rencontre avec les prétendants, notamment avec un certain Mozart(Ce qui rend encore le personnage plus antipathique qu’au début). On comprend alors très vite que le jeune homme a profité de la faiblesse d’Harmony pour la rendre accro à la substance Zero-G. Tout cela complique la traversée de nos chers héros, qui arrive malgré tout à bon port dans les montagnes de la vallée de la mort.
En fouillant les emails de Serena Mcbee, un plan pour sauver les pionniers de Mars va revenir tout mettre en cause. Andrew n’hésitera pas à le dévoiler à tous les spectateurs de la chaîne « Genesis ». Seulement, ils seront encore plus en danger… Puisque le roman se termine sur une note de grand danger pour eux.
En conclusion, Victor Dixen reste dans la même lignée du tome précédent avec toujours autant d’action et de suspens. Bien que nous nous posions encore plus de questions, que ce soit pour l’avenir des pionniers, mais également sur l’avenir d’Andrew et Harmony.  J’ai vraiment hâte de découvrir la suite de leur aventure. Bon sang ! Cela va être très dur d’attendre !





GLOBALE : 9 / 10
ECRITURE : 8 / 10
SCENARIO : 10 / 10
PERSONNAGES : 9 / 10
SUSPENS : 9 / 10



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire