lundi 15 février 2016

L'Affaire Baskerville #1 - Une étude en soie





 GENRE : Science Fantasy / Steampunk
ÉDITION : Bragelonne
NOMBRES DE PAGES : 572
DATE DE PUBLICATION ORIGINAL : 2013
DATE DE L’ÉDITION : 18 février 2015
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEUR : Emma Jane Holloway
TITRE ORIGINAL : A Study in Silks
TRADUCTION: Guillaume Le Pennec









 Depuis l'enfance, Emma Jane Holloway a toujours refusé le fait que l'histoire était prisonnière derrière la porte fermée de temps.
Pourquoi perdre un très bon terrain de jeu ? En conséquence, ses romans sont remplis d'impossibilités fantaisistes et d'impertinence.
Emma Jane a un diplôme en littérature et un emploi dans la finance.
Elle vit dans le Pacifique Nord-Ouest dans une maison bourrée de livres, d'instruments de musique, et des projets de couture à moitié finis.
Dans l'intervalle, elle a publié des articles, des essais, des nouvelles, des romans.








" Evelina Cooper, la nièce de Sherlock Holmes, s’apprête à vivre sa première saison dans la haute société londonienne. Mais quand de terribles meurtres secouent le manoir de son amie et hôte, la jeune femme se retrouve plongée au cœur d’un complot remettant en question le monopole des barons de la vapeur sur la ville. Une enquête à hauts risques. D’autant qu’Evelina cache un dangereux secret et qu’elle ignore auquel de ses compagnons elle peut vraiment se fier : le beau et brillant aristocrate débauché qui fait battre son cœur ou son meilleur ami forain, qui ferait n’importe quoi pour elle. "








Voici un roman Steampunk très diversifié,"Une étude en soie" nous offre de nombreux rebondissements. Emma Jane Holloway s’inspire des récits de Sir Arthur Conan Doyle, dans un univers totalement réécrit. N’en déplaisent aux fans de Sherlock Holmes, ce premier tome offre une dimension surréaliste avec un monde innovant où règne en maître l’industrie de la vapeur !

Evelina Cooper, nièce du grand détective Sherlock Holmes est l’invité au manoir des Bandcroft. En tant qu’invitée et amie d’Imogène, elles doivent se préparer à la saison londonienne (nombreux bal en perspective). Mais tout cela semble désuet face à un étrange crime qui se produit dans le manoir, prise dans l’engrenage pour ne pas que l’empire Bancroft se retrouve sur le banc des accusés, Evelina va tenter de résoudre l’enquête en suivant les méthodes de son oncle.
Le personnage d’Evelina est très enrichissant, car elle n’appartient pas à l’aristocratie. Elle a également grandit au milieu d’un cirque avec sa grand-mère et sa mère. Mais la jeune fille cache un grand secret dans  son nouvel entourage : Elle possède le sang de la magie. Dans un monde où la magie est proscrite et punissable de peine de mort, elle n’a de cesse de cacher sa véritable nature ! Pourtant, quand son ami d’enfance Nick refait surface, cela va l’entraîner dans un tourbillon mystique qu’elle désirait ardemment cacher.

On découvre également à travers le roman, l’héritier Bancroft, Tobias. Un jeune homme qui passe son temps auprès de prostituées, à boire et à parier avec sa bande d’ami qui rêve de construire des machines à vapeur. Mais avec une ville sous l’emprise des barons de la vapeur (une élite qui décide de la source d’énergie de Londres). Il est difficile pour la civilisation de faire ce qu’ils désirent réellement. Surtout que cette étrange société commence à prendre le pouvoir sur la royauté.
On y voit justement le baron de la vapeur, Jasper Keating alias le roi doré qui tente de trouver une solution pour retrouver un bien précieux qui lui a été volé. Il engage alors Sherlock Holmes pour retrouver un mystérieux coffret aux pouvoirs extraordinaire.
Suite à cela un étrange individu fait son apparition, le docteur Magnus qui tente de mettre dans poche plusieurs personnes pour un projet secret. Il menace entre autre Lord Bancroft, Nick et Evelina…

Bref, on retrouve toute une machination autour du meurtre de l’employée de Lord Bancroft. Que ce soit des enjeux politiques, de pouvoir voir encore un puissant courant de magie grâce aux personnages d’Evelina, Nick et le docteur Magnus.
Tant de mystère et si peu de réponses, on termine le roman sur de nombreuses questions qui sont restées en suspens. Evelina n’est pas une vraie détective et tout au long du roman, elle commet de nombreuses erreurs à cause de ses sentiments personnels. Elle comprend par la suite les méthodes de son oncle et sa façon de s’impliquer dans une enquête. Mais retiendra-t-elle assez la leçon pour ne pas tomber dans les pièges qui l’entourent désormais ? Que ce soit les barons de la vapeur, l’étrange docteur ou ses soupirants ?
C’est ce que j’ai hâte de découvrir par la suite.

L’écriture de l’auteure est agréable, un vocabulaire très enrichi et qui correspond parfaitement à l’époque victorienne. Cela donne un côté très addictif au récit.  Bien que je doive avouer que l’action est très longue à venir ! Au début du roman, on se demande où se trouve l’originalité… On y retrouve un côté plus romanesque que fantasy. Heureusement ! Cela change assez vite au fil des pages, j’ai donc été agréablement surprise de découvrir cet univers si particulier. L’auteure ne prend pas de liberté avec les personnages de Sherlock Holmes, une chose que j’apprécie en tant que fan, elle ne fait que rajouter des éléments et donne une nouvelle version à l’univers de base. Les fans de steampunk trouverons donc tout leur contentement, mais également ceux qui aiment les énigmes et enquêtes policières.






GLOBALE : 8 / 10
ECRITURE : 9 / 10
SCENARIO : 9 / 10
PERSONNAGES : 7 / 10
SUSPENS :  8 / 10







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire