samedi 23 avril 2016

Lucifer Box #1 - Le Club Vesuvius









GENRE : Fantasy / Science Fantasy / Steampunk
EDITION : Bragelonne
NOMBRES DE PAGES : 306
DATE DE L’ÉDITION : 18 février 2015
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEUR : Mark Gatiss
TRADUCTION : Laurence Boischot







Mark Gatiss est un homme aux talents multiples, il s'illustre à la fois comme acteur, mais aussi comme scénariste, comme écrivain et comme auteur de théâtre.
Fidèle à sa passion pour Doctor Who, Mark Gatiss a commencé par écrire des romans ayant pour héros le célèbre Docteur au début des années 1990.
Il s'est fait connaître en tant qu'acteur grâce à sa participation dans une série à sketches intitulée The League of Gentlemen. Ce spectacle a d'abord débuté sur scène, il est ensuite devenu une série radiophonique avant d'être adapté pour la télévision et finalement devenir un film. La série a connu un très grand succès et a remporté de nombreux prix.
Parmi les activités les plus marquantes de Mark Gatiss, on peut citer sa participation aux nouvelles séries de Doctor Who, en tant que scénariste et en tant qu'acteur.










" Portraitiste de talent, dandy, bel esprit, mauvais garçon… et le plus irrésistible des agents secrets de Sa Majesté. Lorsque les meilleurs scientifiques du royaume sont mystérieusement assassinés, Lucifer se lance dans une enquête trépidante, des clubs de gentlemen londoniens aux bas-fonds volcaniques de Naples, tout en déterminant la façon la plus seyante de porter un œillet blanc à sa boutonnière. Une immersion étourdissante dans les arcanes d’un ordre occulte aux pratiques décadentes – et de ses secrets les plus sulfureux."




A la fin de ma lecture de ce premier tome, je suis assez déçue. Mark Gatiss nous offre avec "Le Club Vesuvius" une enquête certes prenante dans l'époque Victorienne Londonienne. Un roman riche en action et suspens, avec une note humoristique. Mais le caractère des personnages a beaucoup refroidi mon enthousiasme.
De plus, je ne sais pas si j'aurais vraiment classé ce roman dans le style "Steampunk", car la notion est trop abstraite pour cela. Bien que vers là fin du récit, on commence à entrevoir cet univers un peu particulier, mais  j'aurais aimé qu'il soit plus développé.

Lucifer Box est un personnage hors de son temps. En effet, il a un tempérament de débauché très prononcé. Il fume, boit, se laisse tenter par la luxure (que ce soit des femmes ou des hommes). Il est également égocentrique et se voit comme le centre du monde. Bref, c'est un personnage antipathique auquel je ne me suis pas du tout attachée.
Il se trouve qu'il est un agent spécial de Sa Majesté. Il doit effectuer plusieurs missions pour protéger la couronne. (Un agent 007 de l'époque Victorienne). Lucifer doit alors enquêter sur la disparition d'un agent à Naples. L'histoire va alors se centrer sur des recherches étranges de scientifiques, qui vont se mêler à la disparition d'une femme d'aristocrate et l'étranger exilé d'Italie. Mais où se trouvent les réponses ? C'est là que le suspens entre en action. Du début à la fin, on se laisse porter par l'enquête de Lucifer! Malgré que le héros n’ait pas mon entière admiration, l'enquête nous mène malgré cela au fil des pages. 

Le steampunk fait son entrée, quand notre cher Lucifer se trouve à Naples dans le fameux Club Vesuvius. J'aurais vraiment trouvé plus d'éléments de cet univers particulier, la seule chose que l'auteur nous offre, ce sont la "mécanique" avancée de certaines conceptions maléfiques.
Concernant les autres personnages, ils n'ont pas plus mon admiration que le héros. Christopher Miracle, malgré sa réputation, se trouve être un grand naïf et légèrement niais.
Tandis que Lucifer fasse la cour à l'étrange Bella, il ne voit pas son double jeu. Personnellement, je l'ai trouvé étrange dès son apparition. Lucifer qui se trouve intelligent ne voit pourtant pas venir le sale coup qu'elle lui prépare. A cause des personnages, cela atténue un peu le suspens qui avait été instauré au début du roman. 

Du point de vue de l’écriture, il est simple, voir trop simple à mon goût. Les termes employés ne conviennent pas du tout à une époque victorienne. Les descriptions des lieux sont trop pauvres. J'ai eu du mal à m'immiscer dans les villes de Londres ou Naples. 

En conclusion, je dirais simplement que ce premier tome des aventures de Lucifer Box est bien à lire, mais sans plus de conviction. Au prix où je l'ai payé, cela me fait mal d'admettre qu'il ne vaut pas plus qu'un "passable". Je ne pense pas me jeter immédiatement sur le tome deux, en achat d'occasion pourquoi pas ?




GLOBALE : 6 / 10
ECRITURE : 6 / 10
SCENARIO : 7 / 10
PERSONNAGES : 3 / 10
SUSPENS : 7 / 10
HUMOUR :  7 / 10



2 commentaires:

  1. Oh ben zut, ce livre figure dans ma wish-list... Généralement ça me gâche la lecture quand l'univers n'est pas assez développé et les personnages pas assez fouillés... En plus c'est le pompon qu'un univers steampunk ne soit pas détaillé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui m'a le plus déçue en faite... "Une étude en soie" où j'étais sceptique au début car cela touchait à l'univers de Sherlock m'a beaucoup surprise et en mieux.

      Là par contre, je m'attendais vraiment à mieux. Ou c'est juste moi qui est trop difficile lol

      Supprimer