samedi 14 mai 2016

Aélis #1 - Le Sacrifice







GENRE : Fantasy Médiéval
EDITION : Boz'dodor
FORMAT : Ebook / Epub
DATE DE L'EDITION : 29 mars 2016
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : F.V Syam




F.V.Syam est née le quatorzième jour de l'an 990 du premier millénaire, sur une terre oubliée. Elle passe une enfance rêveuse à l'orée des bois et dans les champs de blé mûr.  

Experte en langues anciennes de la Cité des Livres, elle parcourt les routes, l'oreille attentive aux exploits des héros qui sillonnent les mondes.  

Son devoir est de vous les transmettre et de vous emmener sur leurs traces.  

Elle travaille pour l'heure avec les éditions Boz'Dodor et Underground, mais d'autres partenariats sont à venir.











" Le Géhan est un royaume où la magie est interdite. Traqués, les magiciens représentent des offrandes de choix pour les sacrifices perpétrés au nom de la déesse Ezrola. Cyrus est un guerrier, fervent serviteur d'Ezrola promis à un grand avenir, qui se voit confier la mission de conduire Aélis, une magicienne, à l'autel sacrificiel.

Alors que tout les oppose, leurs chemins se rencontrent et se trouvent étonnamment liés. Entre croyances et élans du cœur, le bourreau et la victime se livrent à un étrange ballet. Mais à danser trop près des flammes, ils courent le risque de se brûler les ailes."





Dans un premier temps, je tenais à remercier les éditionsBozdodor pour m'avoir permis de découvrir l'univers de F.V Syam avec "Aélis  : Le sacrifice".
J'ai toujours aimé les mondes de fantasy et Aélis a su m'emporter au coeur de son monde particulier. 

On y découvre donc une jeune magicienne : Aélis Tessigan qui éduque aux côtés de son père, les jeunes enfants de son village caché au fin fond de la forêt. Seulement, quand l'une des jeunes filles ne rentre pas au village, Aélis va la secourir au péril de sa vie. Elle est alors prisonnière des terribles soldats rattaché au culte d'Ezrola. Ces derniers sont immunisés contre ses pouvoirs par le port d'un rubis un peu particulier.
Elle fait alors la connaissance de Cyrus Niellin, serviteur d'Ezrola qui vit dans la ville de Tespior à proximité des bois de Mortelune. C'est un soldat avec une foi inébranlable en sa déesse qui massacre sans scrupules les magiciens. Aélis qui se trouve être désormais sa prisonnière deviendra le sacrifice en l'honneur de la déesse. Cet homme sans faille apparente va pourtant voir sa vie bouleverser face à cette jeune femme courageuse et ambitieuse. Sa foi vacillera-t-elle ?

En effet dans ce premier tome, il est souvent question de la foi en un Dieu pourtant inexistant aux hommes. Aélis tentera par ses propres convictions de montrer que Cyrus à tort d'agir, selon une pseudo divinité. C'est l'élément central du roman. Je dirais aussi une quête de soi, car en effet Cyrus apprendra à se connaître aux côtés de cette étrangère qu'au milieu de sa religion.
Mais des thèmes récurrents, comme la trahison fait aussi son apparition avec les prêtres d'Ezrola et le fameux Ang-Naor. Un personnage très manipulateur ! Tout comme Vangellis qui se trouve être un guerrier puissant, dans la même lignée que Cyrus mais aux ambitions plus "malsaines".

L'écriture de F.V Syam est tout simplement excellente ! Un style enrichi de terme adapté à une époque médiévale. Elle nous transporte facilement au cœur de son univers, surtout avec les langues adaptés à chaque tribus. Un petit lexique se situe même à la fin pour la traduction. J'ai beaucoup aimé cette initiative. Grâce à sa plume subtile, je voyais défiler sous mes yeux les superbes paysages du Géhan ! Notamment, le désert de Moundabar qui se trouve être un peu hors du temps. Comme Aélis qui n'a jamais connu le monde extérieur, j'ai découvert ce monde magnifique à travers ses yeux.

Pour conclure, je dirais simplement que la saga de Aélis est d'une splendeur incroyable ! Grâce au style de l'auteur, nous voyageons facilement au cœur de la fantasy médiévale. Je me suis très vite adaptée à ce monde fabuleux et parfois dangereux. J'ai hâte de découvrir la suite de ses aventures ! Surtout que le roman se termine sur une incroyable révélation ! Je ne m'y attendais tout simplement pas. Pour les amateurs de Fantasy Médiéval, "Aélis : Le sacrifice" est fait pour vous !


EXTRAITS 

PARTIE 1

" Les colonnes ornées de coupoles dorées à l'o fin étincelaient sous le soleil matinal, mais Cyrus passa très vite sous le porche du monument, se recueillit brièvement devant une statue d'Ezrola, représentée avec son char tiré par six barghests, d'énormes chiens noirs au poil mi-long et aux canines impressionnantes. La déesse était sculptée avec une infinie précision, son bras droit ramené derrière sa nuque tandis qu'elle se préparait à lancer le Javelot de Foudre, une arme mythique à la puissance dévastratrice." - CHAPITRE 1

* * *

" - Ta déesse me hait peut-être, mais je ne crains aucun châtiment de sa main. Son courroux n'est sans doute pas si grand que tu sembles le croire. Ce sont les hérétiques, les incroyants, comme moi, qui assoient sa légitimité de son culte. Sans nous, la ferveur de ceux qui croient en elle serait moindre. L'homme ne supporte pas la contradiction, c'est bien connu. Si tout le monde vénérait Ezrola, son rôle de déesse guerrière en souffrirait, ne crois-tu pas ? Il n'y aurait que la paix à l'endroit où notre présence, notre refus de l'idolâtrer crée des guerres qui provoquent vos prières et poussent votre foi à s'accroître. Je suis sûre que ta déesse, si elle existe, est assez intelligente pour comprendre cela. " - CHAPITRE 2

* * *

" Qu'était-ce que cet impalpable, ce mot si court qui faisait frémir les plus braves à sa simple évocation ? La mort. Personne ne svait ce qu'elle était réellement : gouffre sans fond, tourments perpétuels, effacement pur et simple dans le néant, retour à une nouvelle existence... Aélis ne le savait pas non plus." - Chapitre 8

* * * 
PARTIE 2

" La voie qu'il te reste est la plus belle de toutes, la plus lumineuse : celle de la vérité et de la liberté, où la clarté émane de l'homme et non des dieux qu'il implore." - Chapitre 1

* * *

" Mais alors, si les dieux ne sont qu'une vue de l'esprit, l'homme se fait-il lui-même le captif d'une illusion parfaite ? " - Chapitre 6
 






GLOBALE : 9 / 10
ECRITURE : 10 / 10
SCENARIO : 8 / 10
PERSONNAGES : 9 / 10
SUSPENS : 7 / 10











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire