jeudi 6 octobre 2016

Le Loup Gris




http://img.livraddict.com/covers/207/207088/couv61226724.jpg 

 GENRE : Fantasy / Jeunesse
ÉDITION : Auto-Edité
FORMAT : Epub
DATE DE PUBLICATION : 2012
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Aurélie Chaateaux-Martin
PRIX : 2€99 (ebook)





Aurélie Chateaux-Martin est écrivain de nombreux romans fantasy, dont une partie plus tournée jeunesse, et l'autre plus adultes.
Elle a créé un univers unique, le "Monde Caché", sur lequel se déroule la totalité de ses aventures. Chaque série de romans, ou roman unique dans le cas du "Loup Gris", se lit séparément, mais tous ensemble, ils forment une grande fresque où l'on retrouve des personnages, de près ou de loin, et où les histoires se suivent, ou se croisent.
Elle aime travailler plus spécialement sur le caractère, la personnalité et les émotions de ses personnages, afin de les rendre plus humains, plus réels, plus proches de nous. Ses héros sont loin d'être parfaits, ils ont comme nous des doutes et des travers, mais ils luttent sans cesse dans leur propre monde intérieur autant que dans un environnement extérieur pas toujours très sécurisé, afin de trouver un meilleur équilibre, et de sortir victorieux de leurs quêtes...

En parallèle, Aurélie se passionne pour la danse orientale et a sorti un essai sur les bénéfices de cette fabuleuse et très ancienne danse pour la santé. Rien à voir avec ses romans... Si ce n'est que, de passage dans des pays très orientaux, certains personnages seront confrontés à la magie de la danse orientale...








" Tracy Deathmort est un jeune sorcier aventureux et courageux. Un peu trop aux dires de certains qui le traiteraient même de casse-cou...
Autant dire qu'il est taillé pour les nombreuses aventures que lui réservent les chemins sinueux de Monde Caché! Et ce n'est pas tout : Tracy est un jeune homme plein d'esprit, d'humour et d'idéaux élevés... surtout lorsqu'il s'agit d'amour! Alors qu'est-ce qui le lie avec Esalf, apprenti magicien rebelle et pour le moins débauché?
Étrange, touchante,drôle, leur rencontre les unira pourtant plus que
  quiconque, et leur amitié des plus atypiques sera aussi solide que durable... Les épreuves qu'ils traverseront autant que les joies qu'ils partageront feront de chacune de leurs rencontres de chaleureux moments de franche camaraderie.
Les nombreuses tribulations de Tracy lui donneront bien des sujets à débattre avec son nouvel ami. Au centre de tous, l'amour, leur Paradis, un Eden éternel pour Tracy contre une prairie de fleurs fraiches et innombrables que recherche Esalf...

 Le jeune idéaliste trouvera-t-il l'équilibre et la paix? La rencontre de ses rêves et de la réalité du monde pourra-t-elle se faire sans déclencher d'ouragan? Connaissant la nature fougueuse de Tracy, on ne peut qu'en douter...
"






Avant tout, je tiens à remercier Aurélie Chateaux-Martin qui m’a gentiment proposé de lire son roman. L’auteure nous emmène droit au cœur d’un univers de Fantasy riche en diverses créatures fantastiques. Dans ce roman qui conte l’histoire du « Monde Caché », nous découvrons des héros touchants !


Dans « Le Loup gris », nous suivons les pas de deux amis : un sorcier du nom de Tracy Deathmort et d’un magicien Esalf. Le premier qui vient d’atteindre sa maturité décide de retourner dans le Monde Caché, désireux de découvrir l’endroit où il est né. Tracy veut également connaître la véritable histoire concernant la mort de ses parents, un mois plus tôt. Pour cela, il n’aura d’autres choix que de trouver son Oncle pour obtenir des réponses, bien que ce dernier n’a jamais été présent pour ses parents.
Esalf quant à lui, c’est un jeune magicien qui poursuit ses études au sein de l’Ordre : une assemblée aux règles strictes, car ils doivent rester chastes et vertueux. Tout ce qu’Esalf n’est pas ! Par un heureux hasard, les deux jeunes hommes vont se croiser, à partir de cet instant, ils ne se quitteront plus. Malgré leurs convictions totalement différentes. 


Aurélie Chateaux-Martin a fait de cette histoire, une ode à l’amitié éternelle. Malgré les oppositions des protagonistes, ils ont réussi à rester amis. Personnellement, je n’ai pas beaucoup apprécié Esalf pour son côté débauché. Je suis un peu comme Tracy qui préfère l’amour romanesque que les histoires sans lendemain. Pourtant, une chose que l’on peut apprécier chez Esalf, c’est sa fidélité à toute épreuve envers son ami sorcier. En effet, à maintes reprises il lui viendra en aide et lui remontera le moral.
Tracy Deathmort a tout du preux chevalier que l’on retrouve dans les romans du Moyen-âge, avec l’amour courtois qui renvoie à l’image de Lancelot du Lac ! Fidèle dans sa parole, ainsi que dans ses actes, ce jeune homme n’hésite pas à risquer sa vie à maintes reprises pour sauver autrui. J’ai été totalement sous son charme.
Mais cette relation apporte un atout majeur au sein de leur amitié, c’est que les deux personnages arrivent à se remettre en question grâce à l’autre. Esalf sait qu’il se comporte mal, grâce à Tracy, il tente de mettre un peu d’ordre dans sa vie. (Même si cela n’est pas toujours facile). Tandis que Tracy pousse ses ambitions plus loin qu’il ne l’aurait imaginé sans l’aide d’Esalf, grâce à lui, il découvre des choses qu’il n’aurait certainement pas faites seul. Que ce soit pour l’amusement ou ces choix concernant sa vie.

C’est un roman centré sur les relations humaines qui vogue entre amour et amitié. Les personnages souffrent plus à cause de leur rapport, que les combats qu’ils vont rencontrer sur leur chemin. J’aurais aimé que les protagonistes soient également plus plongés au cœur de la magie ou combattant des puissants ennemis. Le petit défaut est justement que lorsque Tracy est en mission, ces dernières se terminent très vite. Bien que l’image du Roi des Elfes noirs est assez sombre, j’espère le retrouver dans la suite, car je ne pense pas qu’il puisse laisser vivre tranquillement Tracy après l’affront qu’il a subi. Je veux voir des personnages prisonniers d’une quête bien plus grande et puissante qui doivent les conduire sur des chemins qu’ils n’ont pas décidé d’emprunter. Peut-être que cela fait cliché dans la Fantasy, mais j’aime toujours le côté aventureux de ce type de littérature.

L’univers du Monde Caché est vraiment très riche. Dans cette histoire, l’auteure a surtout montré les civilisations des nains, des elfes et des humains. Mais elle évoque également les hobbits, les gobelins et les orques. Je ne doute pas un seul instant que l’on retrouvera toutes ses créatures dans ses autres romans !
J’ai aimé découvrir ses contrées magiques remplies de dangers et de merveilles. J’ai pris mon temps pour lire cette histoire et m’immiscer dans ce monde haut en couleur. J’ai toujours affectionné la Fantasy pour le côté onirique aux multiples dangers. 

Quant à la plume de l’auteure, elle est tout simplement exquise. Encore une fois, l’auto-édition prouve que l’écriture n’est pas bâclée, mais riche en détail avec une maîtrise parfaite de la langue française. Aurélie connaît les termes parfaitement utilisés dans le domaine de la littérature Fantasy, tout comme certains termes que l’on trouve dans les romans du XIVe siècle. Un vrai régale !


Je dirais simplement pour conclure que je vous conseille les ouvrages de cette auteure. C’est avec grand plaisir que je me pencherai sur ses œuvres qui traitent toutes du « Monde Caché ». J’ai envie d’en découvrir plus sur son monde enchanté ! 




EXTRAITS


« Tracy avait été touché par la perfection des elfes, et quoiqu’il pensât que son père exagérât l’imperfection humaine, il n’en avait pas moins pu constater que ces créatures-là, merveilleux immortels, étaient bien au-delà même des légendes qui chantaient leur beauté. »


* * *

« Il avait envie de suivre les pas de son père, de devenir un rôdeur, d’être libre, libre mais au service du Bien. Il sentait que c’était là sa place, et que tant qu’il n’y serait pas, il ne pourrait accomplir ce pour quoi il était né. »


* * *

« Qu’est-ce qui les liait si fort l’un à l’autre ? Ils semblaient inséparables, et pourtant ils étaient en profond désaccord quant à leur façon d’envisager la vie, semblait-il. Cependant, ils avaient su trouver l’un chez l’autre, quelque chose qui les avait rendus proches, qui avait fait naître une amitié qui semblait aussi solide qu’un roc. »


* * * 


« Il lança un regard terrifié au grand bâtiment qui se dressait devant lui. C’était un chef-d’œuvre d’architecture, et il possédait toutes les caractéristiques des édifices des elfes noirs : beauté, prestance, harmonie, morbidité et immoralité. »


* * *


« Au final, pourquoi on passe notre temps bourrés ? demanda Tracy. Il nous arrive régulièrement des ennuis, quand on est ivres, et en plus, on ne s’amuse pas forcément mieux... »


* * *

« Même s’ils étaient très différents, même si leur façon d’envisager la vie était loin d’être identique, ils s’aimaient comme deux frères et peinaient à se séparer. Ils étaient l’un pour l’autre le seul vrai ami qu’ils possédaient. Le seul pour qui ils auraient tout risqué, le seul en qui ils pouvaient avoir une confiance aveugle. »






GLOBALE : 8/10
  ÉCRITURE: 10/10
SCENARIO : 7/10
PERSONNAGES : 8/10
SUSPENS : 7/10











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire