lundi 10 octobre 2016

Les Halliennales 2016




L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

Je dois avouer que cela fait 3 ans que je souhaitais me rendre à ce salon autour de la Fantasy. Malheureusement, j’ai souvent eu des inconvénients pour pouvoir y aller. Cette année, c’était donc l’année de la revanche !
De plus, de nombreux auteurs que j’admire depuis des années étaient présents, je ne pouvais donc pas manquer cette merveilleuse occasion
.
Cette année, le thème retenu pour « Les Halliennales » était les Zombies ! Le ton était donné depuis l’entrée du complexe sportif Pierre de Coubertin. (photo que vous pouvez admirer au-dessus).
J’ai pu croiser à travers les allées, des très jolis costumes de zombies.

Ma première rencontre fut avec Angel Arekin, dont son roman « Le porteur de mort » m’attendait bien sagement. De nature réservée, je n’ai pas prononcé beaucoup de mots... Je m’en excuse auprès d’elle d’ailleurs.
Je me suis forcée à être plus boute-en-train, ce qui n’est pas une chose facile pour moi, sachez-le ! 




  • C’est donc accompagné de mon anxiété, que je me suis approchée de la table de Cindy Van Wilder. J’avais déjà dans l’idée de me procurer le tome 3 des « Outrepasseurs », ce jour-là. On peut dire que cette auteure a le don pour mettre les personnes à l’aise ! D’entrée de jeu, on se fait la bise naturellement. Elle a su me détendre et on a plaisanté, surtout que sa copine de table l’aidait dans ce sens, puisqu’il s’agissait d’Agnès Marot. Cindy portait d’ailleurs de très jolies oreilles d’Elfes et n’hésitait pas à les montrer. Elle m’a donc annoncé que le tome 4 des « Outrepasseurs » arriverait l’année prochaine, avec toujours le même univers avec d’autres personnages clés de sa saga. On peut dire qu’elle sut me mettre l’eau à la bouche. C’est avec enthousiasme qu’elle a accepté de poser pour une photo.

L’image contient peut-être : 3 personnes, gros plan et intérieur


  •  Mon regard s’est donc dirigé un peu plus loin, où Anthelme Hauchecorne revenait de sa petite pause. C’est d’un pas décidé que je me dirige vers sa table. Gentiment, je me présente à lui, en lui disant qu’on avait papoté sur Facebook à plusieurs reprises. J’avais également eu l’honneur d’avoir son roman « Le Carnaval aux corbeaux » en Service Presse par les Editions du Chat noir. C’est pourquoi l’auteur a encore eu une fois la gentillesse de me proposer son roman « Journal d’un marchand de rêves » en SP. Il m’a alors dédicacé l’exemplaire de sa jolie plume ! J’en ai également profité pour essayer d’obtenir quelques petites informations sur la suite du « Nibelung ». Il m’a annoncé qu’il devrait sortir vers fin 2017, dont l’histoire se déroulerait en hiver... Toujours avec des légendes extraordinaires et pleines de magie ! J’ai désormais hâte de découvrir cette nouvelle pépite, je vous assure. Comme précédemment, je tente de demander alors une petite photo souvenir, qu’il a acceptée avec plaisir. 

L’image contient peut-être : 2 personnes, gros plan


  •  C’est donc heureuse, que je me tourne vers sa voisine de table de droite : la pétillante Georgia Caldera. Je peux vous dire que c’est une auteure très demandée ! Oui, oui ! J’ai attendu presque une heure pour pouvoir lui parler, mais cela en valait la peine. (Après tout, cela fait 3 ans que j’attendais ce moment). Je lui tends gentiment mon exemplaire des « Larmes rouges 3 — Quintessence » qui reçoit une jolie dédicace. Elle me demande si l’on s’est déjà rencontré, je lui affirme qu’on parlait de temps à autre sur Facebook et que j’avais malheureusement manqué ses dernières visites sur le salon. Heureuse de me voir, elle m’a également faite la bise. Je lui avoue avoir un gros faible pour ses « super vilains », notamment pour Avoriel des « Larmes rouges ». Puis, des questions sur "Victorian Fantasy" viennent s’ajouter dans la conversation, elle me confirme qu’il y a 4 tomes de prévus pour le moment avec des protagonistes différents pour chaque volume. Le prochain « De velours et d’acier » étant centré sur le fils de Reine Victoria. Elle me parle également de la suite d’un des personnages de « Hors de question » et « Hors de contrôle » qui sera centré sur la sœur d’Axel. Apparemment, elle est aussi sur un projet secret !
    Voyant « Hors de contrôle » sous mes yeux avant la sortie officielle, je me suis procuré cette suite que j’attendais avec impatience, me languissant de découvrir la réaction d’Axel.
    J’ai profité pour lui demander une petite photo souvenir, pour marquer cette rencontre d’une pierre blanche. 

C’est toute heureuse de cette rencontre que je prends alors ma pause déjeuner, comme la plupart des auteurs présents.
Je voulais ensuite voir Sophie Jomain, mais le monde à son stand m’a, disons découragée... De plus, il n’y avait plus d’exemplaires des « Etoiles de Noss Head » en version illustrée que je désirais vraiment me procurer, j’ai donc abandonné l’idée.



L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, gros plan

  • Je me suis ensuite rendu auprès de Marika Gallman qui m’a dédicacé mon exemplaire des « Chroniques de Hallow » (je me voyais mal embarquer mes 5 tomes de « Maeve Regan » !), puis j’ai rencontré Fabien Clavel, qui venait de revenir de sa pause. J’ai demandé une dédicace sur mon exemplaire de « Feuillets de cuivre » qui avait été un gros coup de cœur. Il a ri, quand je lui ai avoué que c’était le seul auteur qui me donnait envie de lire des classiques, après avoir lu une de ses œuvres. Comme il me l’a dit, c’est son côté professeur qui veut cela. Tous deux furent d’une grande gentillesse et ont fait preuve de beaucoup d’humour que j’affectionne tant. Ils font tous les deux partis de mes auteurs-chouchous et que je désirais rencontrer depuis de nombreuses années. Vous imaginez donc mon bonheur après ces rencontres.

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantesL’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout



  • Mes pas m’ont ensuite guidé vers le stand des Éditions du chat noir. Immédiatement, je me rends à la table de Bettina Nordet. Son exemplaire de « La geste des exilés 3 - Offrande de Feu » n’attendait plus que moi ! On a alors commencé à parler sur ce que l’avenir de Jana allait offrir. Je la rassure encore en lui disant que je ne lui en veux pas pour la fin du tome 2 qui finit en : « C’est quoi ça ?! ». Je lui ai juste demandé : « J’espère que le tome 3 se termine bien ? », elle m’a alors confirmé qu’elle aimait écrire avec beaucoup de scènes d’actions et rebondissements, mais qu’elle devait finir sur une note de « caresse ». Ouf ! Cela nous rassure beaucoup tout d’un coup ! Jean Vigne, son voisin de tablée, a agrémenté la conversation de touches d’humour. Il a même joué les photographes pour une photo souvenir avec Bettina.
    Forcément, je vais également lui prendre un exemplaire de « Holomorphose 1 — Blasphème » qui me faisait de l’œil depuis un moment. Comme je lui expliquais, j’avais également le tome 1 de « Néachronical » qui était encore dans ma PAL. Il a alors forcé Bettina à jouer les photographes à son tour, pour notre petite photo souvenir. Apparemment, c’était la première fois qu’il venait aux Halliennales ! Je pense qu’il n’a pas dû être déçu, tout comme moi cela dit.
    J’ai aussi demandé des dédicaces auprès de Cécile Guillot et Mathieu Guibé.


Pour terminer ma journée en beauté, j’ai également flâné dans les allées des créateurs, ainsi que sur le stand de Fleurine Rétoré. Avant de partir, j’ai donc acheté les affiches aux couleurs du salon pour garder des souvenirs de cette fantastique journée. Pour une première fois, je ne fus aucunement déçue ! Je n’ai qu’une hâte d’y retourner l’année prochaine.
L’ambiance était très chaleureuse, les organisateurs et les bénévoles avaient tous le sourire. Un salon juste au top !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire