mardi 22 novembre 2016

Damnés #5 - Trahison



Couverture Damnés, tome 5 : Trahison 

GENRE : Fantastique / Romance / Jeunesse
ÉDITION : Bayard
COLLECTION : Jeunesse
NOMBRES DE PAGES : 384
DATE DE PUBLICATION : 2015 (USA)
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
TRADUCTION : Anne-Marie Carrière
TITRE ORIGINAL : Fallen #5 - Unforgiven
AUTEUR : Lauren Kate
PRIX : 16,90 €





Description de cette image, également commentée ci-après


Lauren Kate est née à Dallas le 21 mars 1981 et y a grandi. Elle a étudié à l’université d’Atlanta en Géorgie. Son premier livre intitulé The Betrayal of Natalie Hargrove a été publié en novembre 2009 en Angleterre. Le lycée de Dallas l'a inspirée pour ce premier livre. Par la suite, ses études à Atlanta l’ont inspirée pour l’écriture de son deuxième roman, premier de la série de cinq livres intitulée Damnés.
Elle vit à Los Angeles avec son mari, Jason.

 





" Maintenant que Luce et Daniel sont libres de vivre leur amour, Cam, l’ange déchu aux allures de bad boy, rêve de retrouver Lilith, la seule fille qui ait jamais compté à ses yeux. Mais leur amour porte le sceau de la trahison, et alors qu’il la croyait morte et en paix depuis longtemps, Lilith est en fait piégée en enfer à cause de lui. Cam fait donc un pari dangereux avec Lucifer : il dispose de quinze jours pour convaincre la jeune fille de l’aimer à nouveau. S’il y parvient, Lilith sera libérée de ses tourments, et ils pourront enfin vivre leur passion en ce monde. En revanche, s’il échoue, il finira pour l’éternité en enfer. Cam intègre le même lycée que la jeune fille, qui ne se rappelle de rien… Une formidable histoire d’amour tourmenté, de seconde chance et de rédemption, le tout sur une bande-son résolument rock’n roll. "





Enfin la suite tant attendue ! Quand, j’ai tourné la dernière page de « Volupté » qui clôturait l’histoire de Daniel et Luce, j’ai été très frustrée de ne pas savoir ce que devenait Cam.
Pour moi, Cam a toujours été le personnage le plus intéressant de la série. Sans lui, je l’aurais trouvé terne et insipide. Malheureusement, « Trahison » n’est qu’une pâle copie de la saga dans sa globalité.

Nous retrouvons donc notre ange déchu très mélancolique. L’histoire de Daniel et Luce se finit par un « happy end ». Mais qu’adviendra-t-il de lui ? C’est alors qu’il repense à la seule femme qu’il a aimée dans sa vie « Lilith ». Ayant trouvé de l’espoir dans l’histoire d’amour de ses amis, il décide à son tour de rechercher la femme qu’il a jadis aimée. Quand, il comprend que l’âme de sa bien-aimée est entre les mains de Lucifer, il entreprend de passer un pacte avec lui. Il doit reconquérir l’amour de la jeune femme en quinze jours. Mais pour cela, il va falloir que Lilith lui pardonne sa trahison... 

Je dois bien vous avouer qu’il est difficile pour moi d’écrire cette chronique, car cela fait des années que j’ai lu les premiers tomes. A tel point que j’ai oublié certains caractères des personnages, je vais tâcher malgré tout de faire de mon mieux.
Cam est un personnage très charismatique depuis le début, son côté « bad boy » a vite fait de nous attirer. Pourtant dans ce final, on retrouve un homme plus calme, ambitieux qui désire ardemment reconquérir le cœur de sa bien-aimée. On découvre ainsi une nouvelle facette du beau ténébreux, la tendresse, le courage et l’espoir.
Pour contrer les plans diaboliques de Lucifer, Cam doit se battre corps et âme. Il ne peut pas compter sur son apparence de « bel âtre », puisque Lucifer en a décidé autrement. Lauren Kate a choisi de tout baser sur une attirance « psychique » et « intellectuelle ». Je ne peux qu’être ravie de ce choix qui change de voir des femmes se pâmer devant des hommes au sex-appeal surdimensionné.
On découvre les faiblesses de Cam, mais la force que Lilith lui prodigue également. Elle est celle qui le conduit vers la lumière.
Lilith quant à elle est une jeune femme au caractère bien trempée. A tel point, qu’il est difficile pour Cam de l’approcher. Malgré les siècles écoulés, elle ressent une haine viscérale pour l’ange. Même si elle ne se souvient pas, sa trahison reste profondément marquée dans son âme. Dans son enfer personnel, elle tente de survivre. La musique est alors le seul remède qu’elle connaisse, même si Lucifer essaie à plusieurs reprises de lui arracher et de la tourner en ridicule. Grâce à Cam, elle va peu à peu s’épanouir, prendre confiance en elle pour trouver le chemin du pardon.

J’en viens désormais au point de l’écriture. Comme les tomes précédents, il est bien écrit, mais les émotions ne sont pas bien retransmises. Sachant que nous connaissons d’avance la chanson, car « Trahison » n’est que le reflet des quatre précédents tomes. Je ne vois pas du tout l’intérêt d’avoir écrit celui-ci, sachant qu’il n’apporte pas grand-chose finalement. Cam aurait pu avoir une histoire plus inspirée, quelque chose de beaucoup plus bouleversant qu’une pâle copie. De mon point de vue, Lauren Kate a voulu combler le vide sur son histoire en reprenant les mêmes éléments que pour le récit de Daniel et Luce.
L’intrigue n’existe pas, on arrive à anticiper tous les moindres faits et gestes des protagonistes. Même les plans de Lucifer pour contrer Cam sont prévisibles ! D’ailleurs pour un maître de l’empire infernal, il est plutôt ridicule et pas effrayant (ce que j’avais déjà trouvé dans les précédents tomes)

En conclusion, « Trahison » se lit sans réel engouement, car il n’y a ni suspens ni de véritables avancées pour Cam. Cette histoire est juste une reprise de la saga « Damnés » de sa globalité, où l’auteur a sorti une « femme à aimer » pour Cam. Bref, j’ai vraiment été déçue par ma lecture. Si vous souhaitez découvrir l’aventure de Cam, il ne faut pas vous attendre à quelque chose de grandiose malheureusement.





GLOBALE : 4,5 /10
ÉCRITURE : 6 /10
SCENARIO : 3 /10
PERSONNAGES : 6 /10
SUSPENS : 4 / 10






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire