dimanche 6 novembre 2016

Re/Member




Couverture Re/Member 


GENRE : Fantastique / Horreur
ÉDITION : Lumen
NOMBRES DE PAGES : 531
DATE DE PUBLICATION : 2013 (Japon)
LANGUE D'ORIGINE : Japonais
TRADUCTION : Jean-Baptiste Flamin
TITRE ORIGINAL :
カラダ探し- Karada Sagashi 
AUTEUR : Welzard
PRIX : 15 €






Welzard est le pseudonyme d'un auteur devenu phénomène au Japon en 2013. Il affectionne une large variété de genres différents, mais a particulièrement rencontré le succès dans le domaine de l'horreur.
Il dit être né dans une ville coincée entre deux centrales nucléaires. Son hobby préféré : chercher des mots rares dans le dictionnaire !








LÉGENDES URBAINES, BOUCLE TEMPORELLE ET CHASSE AU TRÉSOR MACABRE : BIENVENUE DANS LE CAUCHEMAR SANS FIN DE LA ROUGE-SANG !



" Au lycée d'Ôma, une terrible légende circule parmi les élèves : la Rouge-Sang, une fillette de onze ans couverte du sang de ses victimes, hanterait les couloirs après la fin des cours. Celui qui aurait le malheur de croiser la revenante devrait, pour lui échapper, quitter l'établissement sans se retourner...
Lorsqu'une lycéenne demande à Asuka de retrouver son corps, la jeune fille pense d'abord à une plaisanterie. Jusqu'à ce que minuit sonne et qu'elle se retrouve transportée, en compagnie de cinq de ses camarades, dans les corridors déserts de l'école. Pourchassés par la créature, les six amis se font littéralement massacrer... avant de se réveiller le matin suivant comme si rien ne s'était produit ! Prisonniers d'une boucle temporelle cauchemardesque, Asuka et ses compagnons comprennent vite que pour briser la malédiction, ils vont devoir retrouver les morceaux du cadavre d'une victime de la Rouge-Sang, cachés dans tout le lycée...
"







Tout d’abord, si vous suivez le blog régulièrement, vous savez à quel point je suis fan de la saga « Re/Member » dans sa version manga. Évidemment, je ne pouvais pas passer à côté de l’original. Seulement, ma lecture fut assez mitigée dans l’ensemble. Je vous explique cela immédiatement. 

L’histoire commence lorsqu’une camarade de classe d’Asuka lui demande de retrouver son corps. Or, Asuka n’est pas la seule, cinq autres lycéens ont reçu la même supplique. Est-ce une mauvaise blague de la part de la jeune fille ? Aucun d’eux ne prête attention, pourtant à minuit, ils sont tous transportés au lycée à l’apparence sinistre.
Ils découvrent alors que la chasse au corps est bien réelle... Chaque nuit, les six adolescents se font massacrer par la Rouge-Sang. Pour contrer la malédiction, ils n’ont pas d’autres choix que de trouver le corps d’Haruka.
Plusieurs évènements vont venir semer le trouble dans le groupe : la lâcheté de Shota, le comportement effrayant de Kenji et les caractères volcaniques de Takahiro et Rumiko. Comment vont-ils se sortir de ce cauchemar infernal ? Qui est réellement la Rouge-Sang ? Il y a tant de réponses que les élèves vont devoir trouver en peu de temps. 

Le scénario est très original, comme je n’ai de cesse de le répéter depuis plusieurs mois. Le mystère qui entoure cette malédiction nous tient en haleine jusqu’au bout. J’ai adoré découvrir chaque nouvelle petite révélation, voir les personnages évoluer pour venir à bout de ce jeu malsain.
Concernant les protagonistes, Asuka est une jeune fille courageuse qui n’a pas peur de se mettre en danger pour sauver ses proches. Même si elle fait parfois preuve de naïveté, elle apprend très vite de ses erreurs.
Rumiko quant à elle a un tempérament de feu. Elle n’hésite pas à rabaisser les autres, semant ainsi la discorde dans le groupe.
Rié est une jeune fille assez réservée qui n’est pas vraiment courageuse et compte toujours sur l’appui d’autrui pour se sortir de dangers.
Shota, l’intellectuel du groupe se considère comme le meilleur et le seul qui puisse venir à bout de la malédiction. Seulement son arrogance peut le conduire à sa perte, il en fera d’ailleurs les frais. Petit à petit, il essayait de se racheter aux yeux de ses camarades, mais son égo reste malgré tout omniprésent.
Takahiro a l’esprit rebelle. Il est le protecteur du groupe. Il n’hésite pas à venir en aide aux filles, principalement Asuka. Une histoire de romance est sous-jacente dans le roman.
Kenji est réservé, mais il change très vite de comportement au fil de la chasse au corps. On sent qu’un élément surnaturel est à l’œuvre sur son esprit. Mais la question demeure : « Pourquoi ? »

J’arrive pour ma part au point qui fâche : l’écriture. Même si l’idée du scénario est vraiment excellente, l’auteur n’est pas précis dans son récit. En effet, les descriptions sont trop pauvres ! On ne connaît pas réellement l’apparence des personnages, vous pouvez les imaginer comme vous le souhaitiez. Mais ce n’est pas tout, je suis incorrigible sur les éléments « fantastiques ». Comment pouvons-nous sentir de la crainte, une sensation de peur, si le récit manque cruellement de détails ? A part les sentiments d’Asuka, rien ne nous incite à être effrayés. J’aurais aimé qu’il détaille davantage les lieux, les ambiances sinistres ou même les meurtres plutôt sanglants. Mais là, il s’agit que d’éléments succincts. 

Je dirais simplement pour conclure que « Re/Member » a un très bon scénario, mais que l’écriture trop simpliste et mal détaillée dans les descriptions font de ce roman, un pseudo-roman d’horreur. Si vous souhaitez connaître des frissons, de la crainte et avoir peur la nuit, je vous conseille les mangas. Les dessins sont excellents et aident notre imagination à vivre la situation des personnages. 


EXTRAIT

" Ce regard sinistre, je l'avais déjà vu quelque part.
A qui appartenait-il? J'avais beau tenter de m'en souvenir, la réponse ne venait pas. Il s'agissait pourtant bel et bien de quelqu'un de mon entourage.
Rie ? Rumiko ? Ou bien l'un des trois garçons ? Peut-être étaient-ce les yeux de Haruka, mais je n'en étais pas convaincue. D'ailleurs, comment aurait-elle pu se trouver dans le studio alors que nous recherchions son corps ?
" - Cinquième Jour

 



GLOBALE : 6,5 /10
ÉCRITURE : 5 /10
SCENARIO : 10 /10
PERSONNAGES : 6 /10
SUSPENS : 6 /10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire