mardi 13 décembre 2016

Bloody Mary #1


Couverture Bloody Mary, tome 1 


GENRE : Manga / Shojo/ Fantastique
ÉDITION : Soleil Manga
NOMBRES DE PAGES : 162
PUBLIE EN : 2014 (Japon)
DATE DE L'EDITON : 8 juin 2016

LANGUE D'ORIGINE : Japonais
AUTEUR : Akaza Samamiya
TRADUCTION : Sophie Piauger
TITRE ORIGINAL : ブラッディ+メアリー Bloody+Mary
PRIX : 7 €99







" Le vampire Mary veut à tout prix mourir, sans jamais y parvenir.
Après des siècles de recherche, il finit par trouver la seule personne capable de mettre fin à ses jours : un exorciste moderne, l'héritier du "Sang des Maria". Sauf que ce Maria-là prétend ne rien savoir sur la manière de tuer un vampire...
En attendant qu'il trouve une solution, Mary va donc devoir jouer les gardes du corps pour le protéger.
."






« Bloody Mary » est un shojo vampirique aux allures gothiques. On découvre un vampire hors-norme, presque enfantin et un prêtre aux conventions peu orthodoxe. C’est un duo hétéroclite qui se dévoile sous nos yeux, pour notre plus grand bonheur.
J’ai choisi cette saga, car je souhaitais avoir une nouvelle série vampirique après les mythiques « Hellsing » & « Vampire Knight».
Ce premier tome ne m’a pas déçu, bien au contraire. 

Nous faisons la connaissance de Mary, un vampire de deux cents ans qui ne souhaite qu’une chose : mourir. Pour cela, il doit trouver l’héritier du « sang des Maria », le seul être capable d’anéantir les buveurs de sang grâce à un exorcisme. Seulement Ichiro Rosario di Maria n’a aucune idée de la façon dont il doit s’y prendre pour utiliser son don. Il décide alors de passer un pacte avec le vampire, ce dernier doit le protéger des autres créatures de la nuit et lorsqu’il aura découvert le moyen d’effectuer le sort, il le tuera. 

Le synopsis était très prometteur. Grâce à ces deux héros à l’opposé l’un de l’autre, nous avons de nombreuses scènes très cocasses entre les protagonistes. De plus, Mary est un vampire dépressif qui aspire juste à mourir. C’est assez ironique qu’il doive survivre pour garder en vie le seul qui peut lui offrir la mort.
On sent chez Ichiro une belle occasion d’être protégé par le vampire, de l’utiliser contre autrui. D’autant que certains de ses proches lui cachent des secrets qu’il serait pourtant en droit de savoir… On se doute que Mary va devoir redoubler d’efforts dans sa mission.
Dans ce manga, il y a différentes classes chez les vampires : ceux qui possèdent des cheveux noirs et des cheveux blancs, pourtant Mary possède des cheveux rouges. Quelle particularité peut-il bien avoir pour être aussi différent de ses congénères ?
Ce premier tome nous offre beaucoup de questions, laissant une note de suspens jusqu’à la fin.

Concernant le coup de crayon d’Akaza Samamiya, il est tout simplement sublime. Les traits sont d’une finesse incroyable, offrant de magnifiques tableaux à chaque nouvelle page. Le côté gothique s’aperçoit dans la tenue des personnages, mais également les lieux où ils voyagent. 

Pour conclure, je dirais seulement que j’ai hâte de retrouver cette ambiance si particulière que nous propose « Bloody Mary» avec cette improbable amitié. Je ne sais pas comment va évoluer leur histoire, mais elle offre dès le début beaucoup de questions.






 GLOBALE : 8,5 / 10
DESSINS : 10 / 10
SCENARIO : 7 / 10
PERSONNAGES : 9 / 10
SUSPENS : 8 / 10
 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire