samedi 8 avril 2017

Du feu de l'Enfer



 


 GENRE : Policier / Thriller
EDITION : Presses de la Cité
COLLECTION : Sang d'encre
NOMBRES DE PAGES : 557
PUBLIE LE : 9 mars  2017
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Sire Cédric
PRIX : 21€50 (broché) / 14€99 (Numérique)


CHRONIQUES PRECEDENTES

  http://skoldasybooks.blogspot.fr/2015/11/avec-tes-yeux.html






" Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et soeur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal
et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera
les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang. "




Bonjour à tous ! 

Je vous propose aujourd’hui de découvrir mon avis sur le dernier roman de Sire Cédric « Du feu de l’Enfer ». C’est un thriller exaltant qui vous entraîne aux confins des cultes sataniques. Pas réellement convaincu ? Alors, je vais tenter d’étayer !


Nous faisons la connaissance de Manon, une thanatopractrice. Malgré un métier très peu compris, c’est une jeune femme passionnée qui aime traiter les morts avec respect avant que les familles puissent se recueillir. Mais sa relation conflictuelle avec son frère Ariel vient ternir son quotidien. C’est un jeune homme qui trempe dans des affaires louches et qui a le don d’attirer les ennuis. À la suite de sa rupture avec sa petite amie, il demande à sa sœur de l’héberger. Peu de temps après son arrivée, le voisin de Manon décède dans d’étranges circonstances. Très vite, on s’aperçoit qu’Ariel est poursuivi par des individus bizarres. Quelle raison ont-ils de vouloir s’en prendre à Ariel ? Manon subira-t-elle le prix des folies de son frère ?


J’aime les romans de Sire Cédric pour leur diversité. Il amène toujours des personnages aux caractères totalement opposés et qui possèdent de nombreuses fêlures dans leur être. Dans ce roman, ces protagonistes ne font pas exception à la règle.
Manon est finalement une femme peu sûre d’elle, se réfugiant dès qu’elle le peut dans son travail. On comprend très vite que la relation avec son frère est le cœur du problème. Malgré le fait qu’elle soit la sœur aînée, elle n’arrive pas à tenir tête à Ariel.
Ariel quant à lui est un homme turbulent qui vit grâce à des jobs peu recommandables. Notamment, le trafic de voiture… On voit très vite chez cet homme un comportement de pleutre, où il n’hésiterait pas à sacrifier sa sœur pour sauver sa peau.
Mais que ce soit Manon ou Ariel, tout le long du récit on observe une évolution très intéressante. C’est un gros point positif ! J’ai adoré apprendre la psychologie des héros au fil des pages.
Il y a également le personnage de Franck Raynal, où on lui donnerait le Bon Dieu sans confession. Le lieutenant vient d’arriver dans la région et tente de faire ses preuves. Il a une façon de faire les choses qui a tendance à exaspérer ses collègues. C’est le policier qui va être en chargé de l’affaire concernant les mystérieux meurtres qui évoluent autour de la fratrie.


Le style de Sire Cédric reste égal à lui-même : sang, suspens à volonté ! Mais comme toujours, l’auteur choisit un thème particulier, se l’accapare et le transforme en chevauchée sanglante composée de psychopathes. J’ai adoré le thème des sectes sataniques. Même j’ai été très perturbé par le manque d’éléments fantastiques. J’ai l’habitude que l’auteur nous propose une vision surnaturelle au cœur de ses romans. Mais la psychologie des personnages, le thème évoqué et les faux-semblants ont su me subjuguer jusqu’à la dernière page. Habituellement, Sire Cédric a l’habitude de nous servir le tueur sur un plateau et préfère se concentrer sur l’enchaînement des évènements et le héros. Mais ici, il m’a totalement berné ! Je n’ai rien vu venir, bien au contraire il a su me mettre sur une mauvaise piste.


En conclusion, « Du feu de l’Enfer » est un thriller envoûtant qui nous propose la folie d’une secte perverse face à des personnages aux âmes brisés. Ils font alors peuvent de détermination pour s’en sortir et arrivent à évoluer au sein de ce malheur. Je n’ai pas eu de coup de cœur, car il me manquait ce petit plus qu’est le « fantastique » dans ses romans, mais il ne fut pas très loin. Je vous le conseille vivement !

 



 GLOBALE : 9 / 10
ECRITURE :  9 / 10
SCENARIO : 8 / 10
PERSONNAGES : 10 / 10
SUSPENS : 10 / 10




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire