samedi 6 mai 2017

La 5ème Vague #2 - La mer infinie



 

 GENRE : Science-Fiction / Post-Apocalypse
EDITION : Robert Laffont
COLLECTION : R
NOMBRES DE PAGES :401
 DATE DE PUBLICATION : 16 septembre 2014 (USA)
DATE DE L'EDITION : 16 Octobre 2014
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
TITRE ORIGINAL :
The Fifth Wave, book 2: The Infinite Sea 
AUTEUR : Rick Yancey
TRADUCTION : Francine Deroyan
PRIX : 18€50
 
 
CHRONIQUE PRECEDENTE
 
http://img.livraddict.com/covers/100/100813/couv29495211.jpg
 
 
 

 


" Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d'habitants ? Retirez aux hommes leur humanité...

Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelles hauteurs l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer...
Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir."
 
 


Hello tout le monde, je reviens auprès de vous pour vous proposer mon avis sur «La mer infinie» de Rick Yancey. Le premier tome « La 5e vague » m’avait laissé un arrière-goût amer à cause des personnages. Malheureusement, celui-ci est dans la même veine que son prédécesseur…

Cassie et sa bande ont su échapper à l’effroyable lieutenant Vosch. Mais ils savent qu’ils ont très peu de répit avant que leur ennemi les pourchasse à nouveau. Ringer tente donc de partir à la recherche d’un lieu qui pourra les garder au chaud en hiver. Seulement, tout ne va pas se passer comme prévu… Une nouvelle confrontation avec Vosch ne tardera pas à se produire.
Tandis que Cassie n’a qu’un espoir : revoir Evan Walker, mais à quel prix ? Les ennemis sont à leur porte et il y a peu d’espoir pour eux d’en sortir indemne.

Je vais tout d’abord évoquer le point qui m’a le plus agacé durant ma lecture. Il s’agit bien évidemment des protagonistes. Ils sont toujours aussi horripilants et égocentriques ! Les disputes inconstantes entre Cassie, Ringer et Ben m’ont totalement épuisé au fil des pages.
Les seuls personnages que j’apprécie restent le petit Sam et Evan Walker qui se trouve être certainement le plus sincère de l’histoire.
Malgré son « origine », il résiste à sa nature par amour pour Cassie. Il ne va jamais à l’encontre de sa parole, ne trahis personne, seulement lui-même.
Quant à Sam, il tient tête à sa sœur lui qui pourtant ne pouvait vivre sans elle et son père. Malgré la vérité, il reste courageux face à l’adversité.
Ringer qui n’en fait qu’à sa tête depuis le premier tome n’est que le reflet de toute son aigreur, voir pire. Je n’arrive pas à l’apprécier malgré la mauvaise passe qu’elle traverse (ce n’est pas faute d’avoir essayé). 

Le point positif, l’écriture de Rick Yancey a le don de nous tenir en haleine jusqu’à la fin du roman. Même si les protagonistes sont exacerbant à souhait, le suspens et le scénario est rudement bien mené ! L’action du récit est concentrée en deux principaux lieux, mais cela ne gâche pas l’intrigue bien au contraire. L’attente d’une attaque imminente apporte une sensation d’angoisse au récit. 

En conclusion, « La mer infinie » est comme son prédécesseur : action, suspens, mais également personnages agaçants. Le roman se lit très rapidement et l’histoire reste malgré tout très intéressante. Je ne sais pas comment la saga va se terminer, mais je pense sincèrement lire le dernier tome.


EXTRAITS 

« Je comprenais. Dans la pièce sécurisée, un milliard de petits visages levés, peuplant l’infini, des yeux qui cherchaient les miens, et la question dans ces yeux, trop horrible pour être prononcée : « Est-ce que je vais vivre ? » Tout est lié. Les Autres l’ont compris, bien mieux que la plupart d’entre nous. Pas d’espoir sans foi, pas de foi sans espoir, pas d’amour sans confiance, pas de confiance sans amour. Retirez un seul de ces éléments et tout le grand château de cartes de l’humanité s’écroule. »

* * * 

«  Fais-toi une raison, Sullivan ! Nous sommes ici, puis nous disparaissons, et c’était déjà vrai avant leur arrivée. Cela a toujours été vrai. Les Autres n’ont pas inventé la mort, ils l’ont juste perfectionnée. Ils ont donné à la mort notre propre visage parce qu’ils savaient que c’était le seul moyen de nous exterminer. Ca ne se terminerait pas sur un continent, au milieu d’un océan, dans une montagne, dans une plaine, une jungle ou un désert. Ca se terminerait où tout a commencé, sur le champ de bataille du dernier battement de cœur humain. » 

* * *
 
« L’ombre qui lutte avec la lumière. Le froid qui combat le feu. C’est une guerre, m’a-t-il dit un jour, et nous sommes les conquérants des terres vierges, une île vivante au milieu d’une mer infinie de sang. »



 GLOBALE : 6,5 / 10
ÉCRITURE : 8 / 10
SCENARIO : 7 / 10
PERSONNAGES : 4 / 10
SUSPENS : 7 / 10


 

 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire