mardi 16 mai 2017

Shadow House #1 - La rencontre



 


 GENRE : Fantastique / Jeunesse
EDITION : Hachette
NOMBRES DE PAGES :224
 DATE DE PUBLICATION : 2016 (USA)
DATE DE L'EDITION : 22 mars 2017
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
TITRE ORIGINAL : Shadow House #1 - The Gathering

AUTEUR : Dan Poblocki
TRADUCTION : Christophe Rosson
PRIX : 15€90





" Le manoir Larkspur.
Ils sont tous venus y chercher quelque chose.

Pour Poppy, une famille.
Pour Azuma, un pensionnat.
Pour Marcus, une école de musique.
Pour les jumeaux Dash et Dylan, un plateau de tournage.

Mais rien de tout cela ne les attendait.
Le manoir Larkspur n’est pas la maison de leurs rêves.
C’est la prison où leurs pires cauchemars deviennent réalité.

ENTRE DANS LA MAISON DES OMBRES… SI TU L’OSES. "





Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mon avis sur « Shadow House : la rencontre » de Dan Pobloski. Il s’agit d’un roman fantastique jeunesse.
J’ai tout d’abord été intrigué par le résumé du livre et je ne fus aucunement déçue malgré mes péripéties du début. En effet, je me suis procuré une première fois ce roman, mais j’ai eu la malchance de découvrir une mauvaise impression à la fin du livre, où il manquait 7 ou 8 chapitres. Bref, la seconde fois fut la bonne et j’ai pu apprécier à sa juste valeur cette histoire !

Nous faisons la connaissance de cinq adolescents en quête de renouveau. Ils reçoivent alors une « invitation » pour séjourner au manoir Larkspur. Très vite, les jeunes gens comprennent qu’ils se sont fait manipuler et ont atterri dans une maison pour le moins étrange, où les cauchemars deviennent réels. Pourquoi leur a-t-on joué cette comédie pour être dans ce manoir ? Est-ce à cause de leur passé particulier ? Les réponses risquent de déplaire aux adolescents… Pourront-ils sortir indemnes de ce lieu maudit ?
Premièrement, le livre est tout simplement somptueux ! La couverture est une assez bonne entrée en matière concernant cet univers singulier. De plus, à l’intérieur de sublimes illustrations viennent enrichir le récit pour notre plus grand plaisir. 

Concernant les protagonistes, ils ont tous un passé très particulier. Je ne vais pas trop en dévoiler, vous laissant un peu de mystère si cette lecture vous intéresse.
Mais concernant Poppy, c’est une orpheline assez réservée qui va se montrer forte et courageuse à l’intérieur du manoir. Elle devient un peu la meneuse du groupe, chose impensable dans sa vie d’avant.
Azuma qui est d’origine japonaise est assez effacée pour l’instant du récit. J’espère que ce personnage sera plus exploité dans le second tome. Malgré la tragédie qui l’a touchée, elle désire au fond d’elle comprendre son passé pour pouvoir avancer. Le manoir risque de jouer avec ses émotions les plus intimes.
Marcus est un virtuose de la musique, doué depuis son enfance, il s’enferme à chaque instant dans sa petite bulle de confort. Mais son don va être remis en cause au sein de l’étrange maisonnée. Personnellement, c’est le personnage que j’ai trouvé le plus antipathique. Peut-être ce côté : « Moi Marcus, j’ai toujours raison. »
Puis nous avons les jumeaux Dash et Dylan. Deux acteurs en recherche d’un nouveau projet, ils se retrouvent ainsi à Larkspur. Leur histoire est certainement la plus intéressante, car je n’avais même pas anticipé une seule seconde ! Leur passé est le plus fascinant, où l’on vogue entre réalité et folie.

Deuxièmement concernant l’écriture de l’auteur, j’ai vraiment apprécié cette ingéniosité à lier le passé de ses personnages à cet étrange manoir. On ne connaît pas encore la réponse à ce lien, mais on sait que tout est lié. Il y a ce petit côté psychologique qui fait tout le charme de ce roman.
Nous sommes qu’au début de l’aventure, nous savons que le cauchemar des cinq adolescents ne fait que commencer pour notre plus grand plaisir. La chose que j’attends avec le plus d’impatience, c’est de connaître davantage le passé de Larkspur ! Pourquoi ces évènements se produisent-ils aujourd’hui ? Quel a été l’élément déclencheur ?

Je vous dirais simplement pour conclure que « La rencontre » nous dépeint le passé des protagonistes pour les emmener au sein de leur propre cauchemar, où le manoir Larkspur n’est qu’un reflet. Si les histoires de fantômes et de phénomènes paranormaux vous plaisent, « Shadow House » est fait pour vous !

L’image contient peut-être : 1 personne

 


 GLOBALE : 7,5 / 10
ÉCRITURE : 7 / 10
SCENARIO : 8 / 10
PERSONNAGES : 7 / 10
SUSPENS : 8 / 10




4 commentaires:

  1. Ce roman pourrait vraiment me plaire, tout en espérant qu'il me fasse frissonner :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas eu eu de frissons je dois bien l'avouer. Comme il s'agit d'un roman jeunesse, cette tranche d'âge aura certainement ces petit frissons. Mais l'histoire reste très plaisante !

      Supprimer