mercredi 26 juillet 2017

La maison bleu horizon



 

   GENRE : Fantastique
ÉDITION : Taurnada
FORMAT : Ebook / Epub
NOMBRES DE PAGES : 260
DATE DE L’ÉDITION : 29 juin 2017
LANGUE D'ORIGINE : Français
AUTEUR : Jean-Marc Dhainaut
PRIX : 9€99 (Papier) / 4€99 (Ebook)






Jean-Marc Dhainaut 

Jean-Marc Dhainaut est né dans le Nord de la France en 1973, au milieu des terrils et des chevalements. L'envie d'écrire ne lui est pas venue par hasard, mais par instinct. Fasciné depuis son enfance par le génie de Rod Serling et sa série La Quatrième Dimension, il chemine naturellement dans l'écriture d'histoires mystérieuses, surprenantes, surnaturelles et chargées d'émotions. Son imagination se perd dans les méandres du temps, de l'Histoire et des légendes. Il vit toujours dans le Nord, loin d'oublier les valeurs que sa famille lui a transmises. 





 

" Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ? "




Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mon avis concernant « La maison bleu horizon » de Jean-Marc Dhainaut. Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Taurnada pour m’avoir permise de découvrir leur nouveau roman. D’autant plus que je ne connaissais pas du tout la plume de l’auteur, j’ai apprécié découvrir son univers fantastique ! C’est un récit incroyable qui se mêle également avec l’histoire de la Première Guerre mondiale.

Nous suivons l’aventure d’Alan Lambin, un spécialiste en phénomènes de hantises. Après l’une de ses conférences, il se rend dans un petit village de la Somme où une famille a fait appel à lui, car ils pensent que leur maison est hantée par des esprits. Seulement, pour la première fois de sa carrière l’enquêteur va vite être dépassé par les évènements qui se déroulent au sein de cette demeure familiale.

Je suis une grande fan de roman fantastique, mais celui-ci m’a littéralement passionnée par le sujet traité. L’auteur nous transporte tout d’abord dans les années 1985, où Alan Lambin est dans les prémices des enquêtes paranormales. Son enquête va alors nous immerge au sein de la Première Guerre mondiale (1915 exactement) en suivant les mésaventures d’un militaire.
Depuis mon adolescence, je me suis penchée moi-même sur les phénomènes paranormaux. Je dois bien avouer qu’on ressent la recherche effectuée par l’auteur pour être aussi précise dans la façon de procédé. J’ai bien aimé découvrir les prémices des PVE (Phénomènes de voix électronique), j’avais l’impression d’être au milieu d’une enquête de « Ghost Adventures » ! La différence entre les deux, c’est évidemment la technologie. Aujourd’hui, elle nous permet aisément d’obtenir des preuves que ce soit sonore ou visuel, mais dans les années 1980, il était rare d’avoir une photo nette d’un esprit.
Bref, je ne vais pas trop m’étendre sur le sujet, mais l’auteur a certainement recueilli de nombreux témoignages publiés pour avoir une idée aussi précise des choses. 

Concernant le scénario, il est tout simplement bouleversant. Il s’agit d’une enquête passionnante où la frontière entre le réel et l’irréel se brise. Je ne m’attendais pas du tout à un tel retournement de situation vers la fin du roman, l’auteur nous a totalement bernés jusqu’au bout !
L’immersion par le biais des réminiscences nous aide à comprendre la globalité de l’histoire, elle nous permet de mieux saisir le phénomène de hantise qui se déroule au sein de ce village, mais plus précisément pour le foyer Annereaux.
J’ai beaucoup aimé le caractère d’Alan Lambin, un gentleman comme nous n’avons plus l’habitude d’en croiser de nos jours. Gentil, bienveillant et protecteur envers la famille Annereaux, il tente de les apaiser, alors que lui-même semble dépasser par les évènements qui se déroulent dans la demeure. Il essayait d’aider tout le monde, même si parfois il reçoit de la véhémence par certaines personnes.
Hélène Annereaux, la mère de la famille m’a été immédiatement antipathique, premièrement par sa façon de traiter la pauvre Mélanie, son employée. Mais ce qui est intéressant avec ce personnage, c’est que grâce à elle, on ressent toute la détresse et l’angoisse à laquelle est soumise sa famille.
Je n’en dirai pas plus sur les protagonistes, sauf que les enfants se comportent tous les deux étrangement, certes à cause des phénomènes étranges. Le comportement de Thomas semble indiquer qu’il y a autre chose qui se passe au sein de la maison.
Je ne vous parlerai pas plus des personnages pour vous laisser le soin de découvrir par vous-même.
Le style de l’auteur est précis, concis dans ses descriptions. On se laisse porter par sa plume au gré de son envie. 

Je vous dirai simplement que ce roman fantastique est une pure merveille que je recommande chaudement ! J’ai eu un vrai coup de cœur pour moi, car j’ai été happée par l’histoire et l’enchaînement des évènements, mais également pour les précisions des faits « paranormaux ». J’ai été bouleversée, j’ai frissonné, en somme un excellent roman. Vous avez envie de vous faire une légère frayeur au cœur de la nuit ? Alors, lisez « La maison bleu horizon » !

Aucun texte alternatif disponible.

EXTRAITS

« Cette peur naturelle qu’il savait expliquer chez les autres, il la ressentait lui aussi. Il n’était pas toujours ce chasseur de fantômes sûr de lui, qui connaissait ses “proies” par cœur. Chaque être désincarné était différent, il le savait. Tapi dans le coin d’un grenier, d’une cave. L’épiant comme on épie une bête curieuse, discrètement, sans se manifester, en faisant tout pour faire croire qu’il n’y a personne dans cette maison, pas l’ombre d’un spectre. Alan ressentait cette peur, ces frissons. Il ne savait pas toujours ce qui pouvait arriver, comment se déroulerait une enquête, son issue. La plupart du temps, il parvenait toujours à apporter une explication rationnelle aux phénomènes, et ainsi rassurer les personnes qui pensaient leur maison hantée. Mais la plupart du temps, seulement. » — Chapitre 8
* * *
« Tous les fantômes ne hantent pas les maisons pour la même raison. Tous, sont là parce que quelque chose les retient : un choix personnel, une contrainte, une chose à finir, à dire, ou parfois même l’ignorance d’être mort. Mais il l’a toujours affirmé : il n’y a jamais de fantôme sans raison. » — Chapitre 7

GLOBALE : 9 / 10
ÉCRITURE : 8 / 10
SCENARIO : 10 / 10
PERSONNAGES : 8 / 10
SUSPENS : 10 / 10

COUP DE CŒUR !












 

4 commentaires:

  1. Tu donnes bien envie de le découvrir, je note :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu l'apprécieras autant que moi ^_^

      Supprimer
  2. Je devrais débuter le roman dans quelques jours moi aussi. Ton avis me dis que je vais moi aussi me régaler <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère pour toi. C'est avec plaisir que je lirais ton avis en tout cas

      Supprimer