jeudi 13 juillet 2017

Walking Dead #11 - Les Chasseurs



 

GENRE : Horreur / Post-apocalypse
ÉDITION : Delcourt
NOMBRES DE PAGES : 137
PUBLIE EN : 2009 (USA)
DATE DE L’ÉDITION : 2010
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
AUTEURS : Robert Kirkman et Charlie Adlard
TITRE ORIGINAL : Walking Dead #11 - Fear the Hunters
TRADUCTEUR : Edmond Tourriol
PRIX : 14€95





" Rick et ses compagnons, rejoints par le trio de l'ex-sergent Abraham, tentent de rallier Washington, le lieu où, selon Eugène Porter, tout aurait commencé. Sur la route, le groupe se sent épié, et ce n'est pas la rencontre fortuite d'un révérend qui va les rassurer. Réfugiés dans une église, la paranoïa s'installe. Pire que les zombies, les cannibales... Cette odyssée de la survie atteint un nouveau stade dans l'horreur. Cernés de toutes parts, les survivants devront sacrifier une partie de leur humanité pour survivre.






/!\ RISQUE DE SPOILERS /!\


On peut dire que ce onzième tome sombre dans les pires travers de l’humanité. « Les Chasseurs » est certainement le tome le plus sombre que j’ai pu lire jusqu’ici. Robert Kirkman n’a pas hésité à démontrer qu’un homme aux abois est encore plus dangereux.


Dès le début du tome, le groupe de survivants doit faire face à une crise de grande ampleur. Seulement aucun des adultes présents n’est capable de commettre cet « acte » alors que plusieurs d’entre eux pensent que cette « personne » représente un danger. Cela leur donne-t-il le droit de perpétrer un meurtre pour se protéger ?
Ils ont ainsi encore une part de « bonne » conscience, mais quand ils vont croiser la route d’un autre groupe qui se fait appeler « les chasseurs », la réalité va se faire brutalement… Pour survivre, il faut parfois être prêt à réaliser les pires atrocités.


Ce tome évoque un grand tournant d’un point de vue moral. En effet, on a toujours vu Rick se débattre avec sa propre conscience pour rester dans le droit chemin. Entre la perte d’être cher et la vie apocalyptique qu’il vit à présent, il va devoir laisser certaines de ses convictions au placard. Surtout quand ce groupe effroyable va s’en prendre aux siens, à ceux qu’il considère désormais comme sa famille.
Ils ont été poursuivis par des monstres, mais dans ce tome, ils n’ont plus le choix d’en devenir également. Rick fait preuve de dureté, de détermination et animé par la vengeance. Il est soutenu par Andrea, Michonne et Abraham.
Je n’ose pas trop parlé du scénario, car je risque de « spoiler » un peu trop, mais le thème qui prédomine ce tome est le « cannibalisme ». C’est ce qui rend l’horreur humaine dans laquelle les protagonistes se trouvent. Le choix est ainsi plus facile à accepter pour nous : lecteurs. Mais quelles seront les conséquences ? Auront-ils des regrets ou feront-ils partie des hommes en marge de la société parce qu’ils ont vécu trop longtemps parmi les rôdeurs ?
Des questions que l’on trouvera certainement très vite dans les prochains numéros.


En conclusion, « les chasseurs » est un tome plus sombre que ces prédécesseurs. Il marque un tournant dans la vie des survivants, mais le prix à payer risque d’être difficile à supporter…
 



GLOBALE: 10 / 10
DESSINS : 9 / 10
SCENARIO: 10 / 10
PERSONNAGES: 10 / 10
SUSPENS : 10 / 10


                                                                   COUP DE COEUR!

 


2 commentaires:

  1. Il faut absolument que je continue la série, j'ai dévoré les cinq premiers tomes déjà :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve cette série de mieux en mieux à chaque nouveau tome ! <"

      Supprimer