mercredi 25 mars 2015

The Royal Doll Orchestra #2





GENRE : Manga / Shojo / Fantastique
ÉDITION : Tonkam
NOMBRES DE PAGES : 192
PUBLIE EN : 2009
DATE DE L’ÉDITION : 18 août 2010
LANGUE D'ORIGINE : Japonais
AUTEUR : Kaori Yuki
TRADUCTION : Satoko Inaba
TITRE ORIGINAL : 人形 宮廷楽団 - Guignol Kyutei Gakudan



 CHRONIQUE PRECEDENTE

http://skoldasybooks.blogspot.fr/2015/02/the-royal-doll-orchestra-1-kaori-yuki.html







" L'orchestre royal poursuit sa route dans un monde infesté de "guignols", des humains transformés en créatures agressives à cause d'un mal étrange. Cependant, la troupe se retrouve contrainte de rejoindre la capitale sur ordre de la reine Gemsilica! Là, Eles va prendre connaissance d'une affaire incroyable, provoquée autrefois par Rutile... Voici le deuxième opus sur une musique endiablée et onirique interprétée par des marionnettes !"






Voici la suite « The Royal Doll Orchestra » ! Nous débutons sur les deux premières parties intitulés « Sa majesté la reine et son fou ». Ces chapitres font donc références au passé de Rutile. Il se remémore son enfance en compagnie de sa sœur Cordiérite et son cousin Morion.
Bien que sur leur route en direction de « Epidote », l’orchestre fait donc face à l’orchestre royal « officiel ». Ils sont alors contraints de se rendre dans la capitale sous ordre de sa majesté pour « trahison ».
Nous faisons donc connaissance du nouveau chef de l’orchestre royal officiel, le comte Stilbit. Plus connu sous le nom de Morion pour Rutile. De ce point, on se doute déjà de l’identité de la reine Gemsilica… Elle se trouve être une reine froide et insensible. On apprend dans cette partie, la première trahison de Rutile à son encontre et ce qu’il espère trouver pour la sauver. Il y a une bataille sanglante, mais malgré cela la reine lui « pardonne » et l’envoie pour de nouvelles missions…
Nous passons donc aux deux parties suivantes intitulés « Tragédie Lyrique ». L’orchestre royal est donc envoyé dans un couvent de sœurs à la recherche du fameux « oratio noir ». Des choses étranges se déroulent dans ce lieu avec l’étrange personnage de la sainte sœur Garnet. Nous faisons également la connaissance d’un nouveau personnage masculin très étrange, bien que la plupart le soient dans le monde fantastique de Kaori Yuki

Pour résumer, les deux premières parties sont les plus intéressantes du fait qu’on en apprend plus sur le passé du Rutile et aussi quelques éléments concernant Kohaku et Gwindel. Par contre, la deuxième partie est un peu plus lente et moins passionnante. Bien que l’identité de l’homme chat est le seul élément intéressant de ces chapitres qui finissent sur une révélation incroyable !



 GLOBALE : 7 /10
DESSIN : 10 / 10
SCENARIO : 6 / 10
PERSONNAGES : 8 /10
SUSPENS : 7 /10
HUMOUR : 6 /10







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire