samedi 13 mai 2017

Etude en rouge



http://img.livraddict.com/covers/174/174644/couv16818206.jpg 



 GENRE : Policier / Classique XIXe
EDITION : Le livre de poche
NOMBRES DE PAGES :188
 DATE DE PUBLICATION : 1887 (UK)
DATE DE L'EDITION : mars 2016
LANGUE D'ORIGINE : Anglais
TITRE ORIGINAL : A study in scarlet

AUTEUR : Sir Arthur Conan Doyle
TRADUCTION : Pierre Baillargeon
PRIX :4€10


Description de cette image, également commentée ci-après 
Arthur Conan Doyle (né Arthur Ignatius Conan Doyle le à Édimbourg, en Écosse, et mort le à Crowborough dans le Sussex), est un écrivain et médecin britannique. Conan est l'un de ses prénoms et Doyle son nom de famille. Il doit sa célébrité à ses romans et nouvelles mettant en scène le détective Sherlock Holmes - considérés comme une innovation majeure du roman policier - et le professeur Challenger. Cet écrivain prolifique a également été l'auteur de livres de science-fiction, de romans historiques, de pièces de théâtre, de poésies et d'œuvres historiques.
Il a été élevé au rang de Chevalier de l'ordre du Très vénérable ordre de Saint-Jean par le roi Édouard VII le .






" Un homme est trouvé mort dans une maison inhabitée, au coeur d'un des plus sinistres quartiers de Londres. Autour de lui, des traces de sang, bien que le cadavre n'ait aucune blessure.
De quoi laisser perplexes Lestrade et Gregson, les limiers de Scotland Yard. "

Paru en 1887 , Etude en rouge est la première des enquêtes de Sherlock Holmes.
Nous y faisons la connaissance de l'extraordinaire détective à travers les yeux du bon Dr Watson.
Nous y découvrons le "raisonnement analytique" et l'art de faire parler les indices.
Ce classique du roman policier est aussi un roman d'aventures qui nous conduit dans le Nevada des mormons et de la ruée vers l'or, où s'enracine le mystère. 



Je viens vous parler aujourd’hui du premier roman des aventures de Sherlock Holmes, « Étude en rouge » de Sir Arthur Conan Doyle. Il faut que vous sachiez que j’ai été fan de ce personnage durant mon enfance ! Je devais avoir 10 ans.
C’est intéressant de pouvoir lire ces œuvres d’un regard adulte !


Le Docteur John Watson est de retour à Londres après un traumatisme durant la guerre en Afghanistan. Il doit alors trouver un logement, c’est auprès de son ami Stamfort qu’il va faire la connaissance de Sherlock Holmes. Cet étrange personnage intrigue le médecin, ayant besoin d’un colocataire pour venir à bout des frais, il accepte de cohabiter avec Sherlock.
Très vite, John tente d’en apprendre un peu plus sur son colocataire qui s’intéresse aux sciences, en littérature policière. Alors, il découvre qu’il est détective et l’accompagne sur une scène de crime où la police n’arrive pas à résoudre. Un homme est retrouvé mort dans une maison abandonnée, avec du sang sur les murs… Qui est derrière ce meurtre ? C’est avec une incroyable dextérité que Sherlock Homes va remonter le fil des événements grâce à son sens de la déduction !


L’univers créé par Arthur Conan Doyle est très riche, car il s’établit sur deux siècles. Ainsi, la première aventure de Sherlock se déroule au XIXe siècle où l’industrie mécanique commence doucement à progresser. J’aime particulièrement l’époque victorienne pour son architecture, mais également pour cette façon de vivre entre le passé et le contemporain.
Dans « Etude en Rouge », nous découvrons un Londres poussiéreux, des fiacres et où les distractions se trouvent principalement chez autrui. 
L’originalité de ce roman est la justesse de l’intrigue rudement bien menée avec les indices semés au fil des pages par l’auteur. Grâce au personnage de Sherlock Holmes, nous vivons des enquêtes policières enrichissantes à souhait.


Sherlock Holmes est fascinant par son intelligence, certes. La chose qui pique notre curiosité, c’est qu’il a appris toutes ces connaissances par lui-même. Il ne connaît pourtant pas des sujets essentiels par exemple sur l’astronomie. Il dit lui-même « qu’il ne désire pas s’encombrer l’esprit de choses futiles ». Il enrichit son esprit seulement dans les domaines qui peuvent l’aider à résoudre une enquête. Il n’est pas sociable, mais aime être admiré pour ses prouesses. Avec John Watson, il y a toujours un spectateur pour s’émerveiller de son talent de « raisonnement analytique ».
John Watson quant à lui qui se trouve encore hanté par la guerre, auprès de Sherlock, il éprouve un second souffle. Il est fasciné par la capacité du détective à mener ses enquêtes de façon assez spectaculaire. Il offre également un œil neuf pour le détective.
Les policiers Lestrade et Gregson, officiers de Scotland yard, sont vus comme des « clowns », par le personnage de Sherlock Holmes qui n’hésite pas à les tourner en ridicule. On retrouve à plusieurs reprises dans le roman, des scènes cocasses où ils sont humiliés par les recherches infructueuses qu’ils ont pu mener, sans des déductions cohérentes. Ils ne cherchent jamais bien loin, ne poussant pas leur réflexion au-delà de leur capacité.


D’un point de vue stylistique, Arthur Conan Doyle est d’une incroyable précision. Chaque petit détail a une signification particulière et utile au récit. Il tente ainsi de nous apprendre le fameux « raisonnement analytique » où chaque indice est capital pour raisonner et clore une enquête. Il instaure l’intrigue dès le début des recherches policières et nous emmène jusqu’au bout sans pouvoir relâcher le livre. Le suspens est haletant tant on a envie de découvrir le responsable du meurtre.
Il nous fait également voyager dans les contrées sauvages de l’Amérique à peine colonisée, nous faisant côtoyer la civilisation des mormons. J’ai particulièrement aimé découvrir cette partie de l’histoire ! Pouvoir chevaucher au cœur de cette Amérique lointaine m’a fait rêver ! Littéralement.


En conclusion, « Étude en Rouge » est un bon premier roman pour créer un personnage emblématique qui nous embarquer dans des enquêtes enrichissantes pour le lecteur. Le suspens et les interrogations posées tout au long du roman, instille au lecteur une curiosité où il ne pourra faire autrement que de finir ce chef-d’œuvre ! Une vraie pépite, j’ai envie de passer le reste de ma vie plongée dans ce Londres Victorien, remplie d’aventures !






 GLOBALE : 9,5 / 10
ÉCRITURE : 9 / 10
SCENARIO : 10 / 10
PERSONNAGES : 10 / 10
SUSPENS : 9 / 10


COUP DE COEUR !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire